Passage de grade TKB

TKB 3D Ceinture noire & blanche

Une épreuve technique pour l’obtention du niveau supérieur s’est déroulée le samedi 23 avril 2016 au dojo de Marolles pour deux élèves de notre école :

KANN Agna élève de Gilles Ardoin responsable technique du club de Salins qui a obtenu sans problème son 3e Kyu et accède ainsi à la ceinture marron

Félicitation pour sa présentation qui laisse présager d’une suite prometteuse si les quelques remarques de progression relevées par le jury ont été retenues et mis à profit dans son club dirigé par un pilier du TAIKIBUDO.

 

Marolles Avril_16

MADOUANI Hajar élève du club de Montereau que tout le monde connait bien pour sa présence assidue dans tous les stages, rencontres et autres manifestations du CAMA-TAIKIBUDO depuis maintenant quelques années puisque c’est en 2009 que Hajar a commencé sa pratique avec une assiduité sans pareil et il faut le dire un esprit relationnel qui fait honneur à la philosophie de notre école.

Les instructeurs le savent bien, ce n’est pas facile de garder des élèves pendant un nombre d’années suffisant pour les présenter à ce niveau qui non seulement est le début d’une grande aventure pour l’élève mais aussi une satisfaction pour l’enseignant avec qui il doit s’établir une relation de confiance pour pouvoir continuer à faire progresser l’élève avec envie et passion pour tous les deux.

les aléas de la vie (étude, santé, travail, lassitude) font que même de bons instructeurs ne connaissent que difficilement ce passage très particulier qui ne s’apprécie que quand la route continue car bons nombres de candidats ayant comme objectif ce seul palier, abandonne quelque temps après croyant qu’ils sont arrivés au bout alors que le chemin vient tout juste de commencer.

Mise en garde : s’il est gratifiant, voir glorifiant de passer du temps à essayer de faire évoluer les élèves (surtout gradés) d’autres instructeurs (parfois ceux qui vous ont eu comme élève) il serait judicieux de consacrer du temps à faire évoluer vos propres élèves en vous perfectionnant vous même auprès de “senseï” qui s’ils n’ont pas la science infuse connaissent assez bien leur discipline pour avoir formé des instructeurs parfois de haut niveau sans équivoque possible.
Vous ne pouvez pas vous permettre de rectifier la technique d’un élève avant de savoir si cela ne va pas à l’encontre de ce que lui apporte son instructeur, il faudrait d’abord convaincre ce dernier qu’il est dans l’erreur et là c’est une autre histoire (surtout si il s’agit d’une discipline différente, hors sujet ici); c’est pour cela que l’école des cadres et la commission technique (en étroite collaboration avec le soké de l’école) est une priorité pour les enseignants sérieux.
Par contre un instructeur quel qu’il soit, et s’il est assez fin pédagogue pourra sans pour autant remettre en cause l’apport technique du senseï de l’élève faire progresser ce dernier dans des directions issues de sa propre expérience comme la stratégie, les notions de distance, les perceptions des intentions, l’équilibre, la stabilité, les opportunités à saisir, l’énergie interne, la respiration, l’attention, la décontraction et d’autres subtilités; mais pour cela il faut également avoir fait le point sur ses propres connaissances sur ces sujets épineux mais ô combien intéressants à partager avec des pratiquants ayant quelques sentiments d’humilités à revendre.
Il est évident qu’un assistant dans un club puisqu’il a été choisi par le RT principal du club pour sa cohérence avec son enseignement peut s’attribuer le résultat positif d’un élève pour l’obtention d’un niveau supérieur et l’élève ne devra pas oublier de le remercier.

 

ceinture_marron 2
Félicitation à AGNA

Ceinture Noire 2
Félicitation à HAJAR

 
Idéogramme

 

Marolles Avril_16

Il faut remercier Florian B. et Benjamin N. pour leur présence afin non seulement d’aider les candidats dans les différentes épreuves de l’examen mais aussi à prendre connaissance des différents modes de critères pour les notations du programme technique demandé.

Le jury était de qualité, puisque composé de Armel F. Nidan du club de Montereau et Farid M. Sandan et RT du club de Ville st Jacques

Denis G. et Gilles A. ont supervisés au bon déroulement des épreuves

image

image

Deux choses à retenir : sagesse et patience.
Patience que les choses avancent et sagesse qu’elles avancent dans le bon sens.

Samourai

Afin que nul n’ignore

Si vous trouvez des choses bizarres sur ce blog, comme certains me l’ont fait remarquer à mot couvert,

c’est simple; n’y venez pas

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Ce taikiblog est avant tout pour les adhérents du cama-taikibudo
vous savez ceux qui pratiquent la danse des schtroumpfs

Mais tous les amis de France et de Navarre pratiquants ou non sont les bienvenus

image

Trait

La seule personne à qui j’en veux, c’est moi car encore une fois, j’y ai cru

 

Cela ne vient pas de moi, mais j’ai trouvé cela amusant quoi que en y réfléchissant bien, peu servir d’introduction (sans lien avec se qui suit) à certains articles du moment.

 

Ceinture noire & blanche

NON à la réforme !!!

EXEMPLE:

Le mot”analphabète”, il est issu des deux premières lettres de l’alphabet Grec,”alpha”et”beta”précédées du préfixe privatif “an” qui lui donne son sens original :”qui ne connaît pas les lettres”; donc qui ne peut ni lire, ni écrire.

Si maintenant on écrit :”analfabète” c’est différent, il faut revoir son étymologie et son sens, donc :
·”anal”qui a rapport à l’anus,
·”fa”la quatrième note de la gamme
·”bête”personne un peu sotte.
DONC: “analfabète”= “con qui fait de la musique avec son trou de balle”.

Schtroumpf chef

Vous avez le bonjour de toute l’équipe

école des schtroumpf du samedi matin

aucune excuse ne sera acceptée

(Même pas avec un mot des parents?)

Trait

"Les élèves ont plus besoin de modèles que de critiques"

Pas seulement sur la technique mais aussi et surtout sur le comportement

 

Allez ! on peut être sérieux sans toujours se prendre au sérieux

Suite de mes élucubrations :

Le respect doit être réciproque, si une personne ne vous respecte pas ne perdez pas votre temps à la convaincre que cela n’est pas plus bon pour vous que pour elle, prenez du large et peut-être un jour mais peut-être seulement ……..

Restez avec les personnes qui vous font grandir et fuyez celles qui vous écrasent (il n’est là ni question de grade ou de diplôme)

diplome

Il y a quelques décennies, j’ai pratiqué la lutte (clin d’œil à M. Royo, mon entraîneur) quelques années quand même avec quelques résultats en compétitions et bien je vais vous dire que je ne me permettrais pas pour autant de donner quel que conseil que ce soit à un lutteur actuel surtout si en plus il a un certain niveau, je pense que ce serait même un peu ridicule de ma part et certainement irrespectueux autant pour lui que pour son entraineur.

Dans la même idées, j’ai pratiqué le karaté quelques années quand même en cours réguliers (clin d’œil à mes professeurs Delpech et Rate)  3e et 4e dan à cette époque c’était quelque chose; jusqu’au shodan, puis le nidan à l’école R. Cocâtre de Bushido; est ce pour autant que je me permettrais actuellement de remettre en cause le niveau technique d’un pratiquant surtout ayant déjà un certain niveau, je pense que ce serait prétentieux de ma part et irrespectueux envers ses “senseï”

J’ai également pratiqué quelque peu le jujitsu et le kobudo (Clin d’œil aux maîtres et experts JP Bindel, H. Mochizuki, T. Riesser, R. Cocâtre) avec quelques grades et titres qui n’ont pas été obtenus par l’opération du saint esprit mais par un travail assidu et des présentations devant un jury d’experts, alors quand mon travail est mis en doute par un détendeur du savoir universel, permettez moi de prendre de la distance et de me rapprocher de personnes un peu plus modestes qui ont conscience d’avoir des choses à apporter autant qu’ils en ont à prendre.

footersm

Ne pas confondre Savoir, connaître, faire savoir, savoir faire, avoir fait (un peu)

Il ne suffit pas d’avoir un haut niveau dans une discipline pour prétendre être un expert dans toutes les autres, il ne suffit pas d’avoir un haut niveau dans une discipline pour critiquer d’autres hauts niveaux que ce soit dans sa discipline, parfois même dans sa propre organisation (pas reluisant) et pire encore dans des disciplines parfois bien éloignée avec le seul argument que l’on possède le lien commun universel des arts martiaux sur lequel je ne suis pas totalement opposé bien sûr mais certainement pas sur les seuls plans techniques qui parfois sont à l’antipode d’une discipline à une autre.

J’aimerais savoir si ceux qui imposent leur certitudes sur telle ou telle technique de discipline dont ils ont apparemment la maîtrise sont prêt à se présenter devant un jury d’expert avec le même aplomb; pour ma part pas de problème mais uniquement dans ma discipline de prédilection; d’ailleurs je l’ai fait et toujours prêt à recommencer, c’est pour cela que je peux l’imposer à mes élèves.

Passer des heures à faire du maegeri ou du tsuki avec des remarques désobligeantes parce que je ne rentre pas dans le moule des convictions de l’instructeur alors que je pratique une autre discipline (Jujutsu, Aïkido, etc) du jamais vu en stage international ou l’on a le choix de pratiquer soit sa discipline principale ou de s’initier à une autre avec dans ce cas des instructeurs tolérants. Imaginez un seul instant que du haut de mon petit niveau je dirige le stage et que j’oblige tous les pratiquants (tous) à faire des projections correctes selon ma conception et des chutes dignes de ce nom, et bien je peux vous dire que j’en aurais aussi des remarques désobligeantes à faire, mais ce comportement n’est pas ma tasse de thé, je préfère construire plutôt que de détruire.

A vouloir convaincre qu’il existe des troncs communs aux différentes écoles on essaye simplement de convaincre que sa discipline est la meilleure et que c’est comme cela qu’il faut faire tout le reste n’est que foutaise en faisant des comparaison avec ce que l’on ne pratique ni ne maitrise pas, par exemple le bâton dur et rigide est bien plus efficace que le fouet tout mou (je ne m’y risquerais pas) sans la pratique de l’un ou de l’autre.

Arnis

Autre exemple flagrant; vous savez comme moi qu’il existe différentes écoles d’Arnis Escrima utilisant les bâtons. Les origines sont très variées d’une école à l’autre selon les pays, Europe, Amérique, Asie et les origines martiales de leur chef de fil (Maestro); Je ne suis pas du tout spécialiste en la matière alors n’hésitez pas à vous documenter pour plus d’information. J’ai malgré tout fait quelques stages dans différents courants et ai pu constater que dans les positions et déplacements certains utilisent les origines de différents style de karaté, d’autres plus orientés Kung-fu d’une fluidité sans pareil et tous aussi efficaces les unes que les autres et je défis quiconque pouvoir prétendre que ses positions sont meilleures parce différentes et issues de sa pratique habituelle (je ne m’y risquerais pas)

footersm

Il existe comme en musique des points communs mais rarement sur la technique d’utilisation de l’instrument (à développer plus loin) c’est pour cela que dans notre toute petite école (taikikan) pour ceux qui n’ont rien compris nous nous permettons trois orientations (kenpo, jujutsu, kobudo) avec la même forme de corps pour chacune d’elle ce qui est bien différent de maitriser des formes de corps éloignées comme par exemple Judo, Karaté, Aïkido pour qui nous avons le plus grand respect mais n’en maîtrisons pas la technique tout au juste quelques balbutiements sans prétentions.
En ce qui concerne le Kobudo, il ne suffit pas d’être gradé dans une discipline pour pouvoir se mettre un Saï, un Tonfa ou un Nunchaku dans les mains pour se considérer comme un expert sous couvert de maitriser les positions et déplacements de sa discipline, il existe au Japon des écoles de Kobudo réputées qui ne puisent pas leur origine dans le karaté mais dans le Jujutsu ancien à l’origine des arts martiaux modernes.

Des points communs indéniables par contre existe sur les préceptes des différents fondateurs de chaque disciplines modernes que l’on appose dans les dojos, que l’on s’évertue à saluer ou faire saluer alors que l’on assiste parfois à des comportements diamétralement opposés non seulement des élèves mais parfois des experts qui pourtant sont sensés être des références et surtout des exemples à suivre en la matière.

 

Lire la suite

La comédie humaine

Un nouvel article de notre ami Daniel CABANNE que je partage sans modération, surtout qu’il est en phase avec mon état d’âme du moment après avoir entendu dire par un haut gradé que la philosophie “c’est de la merde”.

DG

le bonheur ne provient jamais du pouvoir sur les autres
Rendez quelqu’un d’autre puissant et vous deviendrez deux fois plus puissant que vous ne l’étiez.

Ceinture noire & blanche

 

Simplicité, naturel, hypocrisie ou la comédie humaine.

Le comportement de chacune des espèces animales vivant sur Terre, de même que celui de l’Homme, varie en fonctions de nombreux critères. Le milieu dans lequel ils évoluent : leur entourage proche et familier ou étranger, leur position dans le groupe dans lequel ils vivent, le climat, leur condition physique, leur dépendance vis-à-vis du groupe, mais aussi la satisfaction de leurs besoins vitaux, leurs intérêts, leur recherche de protection, de domination… , tout cela influe sur leur comportement. Si la plupart du temps les spécialistes des animaux sauvages ou domestiques connaissent souvent les réactions auxquelles ils peuvent s’attendre dans certaines situations ou conditions données, il n’en est pas toujours ainsi pour l’Homme. Le degré d’évolution de la pensée humaine par rapport aux autres espèces vivantes sur Terre a fait de celui-ci l’être vivant le plus élaboré, doué d’un pouvoir exorbitant par rapport aux autres espèces résidant sur notre planète. Le comportement de l’Homme est parfois difficile à comprendre et encore moins à prévoir, si nous ne sommes pas plus ou moins formé à la psychologie comportementale propre à notre espèce.

 

zen

 

La citation de l’écrivain français poète et moraliste, Christian Bobin " Ne rien prévoir, sinon l’imprévisible. Ne rien attendre, sinon l’inattendu " reflète bien la complexité sans limite de la pensée humaine. Le cerveau humain est un des mystères les plus incompréhensibles de l’univers. De ce fait, il en découle que la psychologie le concernant est aussi complexe. Néanmoins les études menées jusqu’à nos jours ont permis de découvrir pas mal d’éléments assez précis. En ce qui concerne le cerveau, il demeure encore beaucoup de zones qui posent encore de nombreuses interrogations. Contrairement à l’aspect purement biologique de l’étude du cerveau, l’étude de la psychologie humaine se comprend au regard de l’individu comme étant au cœur d’une société, d’un groupe. L’être humain est un être social, c’est une réalité indiscutable, et il est d’une telle différence, d’une personnalité à l’autre, que l’étude du comportement en devient bien délicate, tout en étant extrêmement passionnante ! Si nous pouvons prévoir de nombreuses réactions de diverses espèces animales dans des situations précises, il n’en est pas de même pour l’espèce humaine. En effet, nous avons trop souvent besoin de nous mettre en avant, de nous vanter d’avoir fait ou accompli telle ou telle chose, acceptant une charge, une fonction, sans être sûrs de pouvoir l’effectuer ou l’assumer. Nous faisons de beaux discours, de fausses promesses tout en sachant que nous ne les tiendrons pas ! L’être humain est vraiment complexe ! Si certains animaux sont agressifs, pour la majorité d’entre eux, c’est souvent par nécessité vitale ou pour se défendre et protéger ses petits.

Il n’en est pas de même pour l’Homme qui, bien souvent, agira ainsi par ambition, désir de puissance et de pouvoir,

ou tout simplement pour posséder un bien, sans nécessité vitale aucune.

tao

 

Les arts martiaux n’apportent pas non plus à tous ses pratiquants cette sagesse prônée par les grands maîtres. Vantardise, hypocrisie peuvent également s’observer en leurs seins. Je me souviens, encore porteur d’une ceinture de couleur, que les karatékas ceintures noires, dans les stages, s’entraînaient entre eux, dédaignant inviter une ceinture de couleur inférieure à la ceinture marron, argumentant de manière fallacieuse qu’ils auraient perdu leur temps et ne se seraient pas entraînés d’une façon profitable et efficace. S’entraîner avec sérieux c’est bien. Mais acquérir en plus un mental d’acier et posséder une philosophie prenant exemple sur celle des grands maîtres c’est mieux. Dans les arts martiaux, les pratiquants les plus gradés devraient toujours se comporter de manière simple, naturel, sans hypocrisie, ni comédie d’aucune sorte dont aucun pratiquant, même débutant n’est dupe.

Passons du " moi, je… " au " nous autres… ".

 

Devenons des adeptes de la pratique du " yin et du yang ".

Yin Yang Coeur

 

Je terminerai par une citation du grand philosophe chinois Confucius qui disait :

 

" Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés "

 

Bon courage à tous sur la voie des arts martiaux traditionnels que vous avez empruntée.

 

salut

 

 

Merci donc à Daniel CABANNE qui par ses articles, nous permet une réflexion profitable sur la raison de notre pratique en essayant de l’orienter dans certaines valeurs qui pourront éventuellement nous aidez à avoir des relations saines et “humaines” avec les autres et pas seulement sur le tatami.

 

Trait

Quand nous devenons trop vertueux, quand nous pensons avoir
tellement raison, nous devenons dangereux pour
nous-mêmes et pour les autres.

Dragoncool mini

Si vous trouvez des choses bizarres sur ce blog, comme certains me l’ont fait remarquer à mot couvert,

c’est simple; n’y venez pas

Stage IMAF-France à ITTEVILLE (91)

image

STAGE  NATIONAL

KOKUSAI BUDOIN

IMAF-FRANCE

image

Sous la direction de Antoine TORRES
Samedi 26 et Dimanche 27 Mars 2016
ITTEVILLE (91760)
Samedi : 10h-12h (école des cadres) et 14h-17h

Dimanche 9h-12h

Trait

 

Stage IMAF_03-16_120

Un bon petit groupe venu pour se perfectionner dans la pure tradition ……

Branch Director National

Antoine TORRES KYOSHI

Correspondant et coordinateur officiel avec le JAPON et les autres pays membres

RESPONSABLE TECHNIQUE NATIONAL

Conseiller du Japon

Président de l’IMAF FRANCE

 

Le meilleur accueil nous a été réservé par le maître des lieux : MICHEL CHANTIER

 

Itteville_03-16_003

Quand même ! deux anciens de l’école R. Cocâtre de Bushido

 

Et en plus dans les mêmes années (1974, 1977), nous avons tout de suite sympathisé et ressorti nos cartes-licences de l’époque, que d’émotion !

 

Stage IMAF_03-16_010

Remise d’un diplôme bien mérité pour Michel Chantier

boite_lettre_poste_imaf

Merci qui ?

Ceinture noire & blanche

Un moment marquant de ce stage fut sans doute la démonstration de Senseï Yan de Hann, Hanshi invité par Denis Gauchard avec bien sûr l’autorisation de Antoine Torres Kyoshi.

 

 Stage IMAF_03-16_018

Que de la démonstration pour certains,
pour moi un budo digne de ce nom pour ceux qui savent
Iaïdo, l’art de trancher l’égo

 

Stage IMAF_03-16_024

Merci à toi Yann de ta présence

 

Pour les photos, il suffit de m’envoyer une demande avec Nom, Prénom, adresse de retour et un mot de passe perso.

 

Trait

 

Si vous voulez plus d’information sur le déroulement de ce stage, et de tous les suivants rendez-vous sur le site officiel IMAF France, vu qu’à partir de maintenant je m’occupe uniquement de ce qui me regarde donc de rien ICI.

 

Message de Antoine Torres Kyoshi et président IMAF-France

Liens pour les autres stages

http://www.imaf-france.com/news.htm

Rappel des autres stages:

26/27 MARS ITTEVILLE

2/3 AVRIL AIX EN PROVENCE

16/17 AVRIL PLONEOUR LANVERN

21/22 MAI BETSCHDORF

25/26 JUIN PAU

STAGE EUROPEEN DU 21 AU 23 OCTOBRE à EXINCOURT

 

Trait

 

“Le danger, ce n’est pas ce qu’on ignore, c’est ce que l’on tient pour certain et qui ne l’est pas”

Dragoncool mini