Soirée crêpes et stage

Merci à tous de votre intérêt aux activités de notre groupe

Affichette 1

Stage Kobudo Kenpo et Iaido du 13/14 février 2016

Pour ce stage spécifique, une bonne trentaine de stagiaires ont répondu présent. Il a commencé par un échauffement en commun avant de séparer le Iaido du reste du groupe. Pendant que Farid M. s’occupait des stagiaires débutants et confirmés, Armel F. prenait en charge un petit groupe de cinq stagiaires pour une initiation au Iaido. Les autres stagiaires quant à eux ont, sous la direction de Senseï Denis Gauchard, revu les bases des déplacements avec ou sans armes.

Cette première partie de stage a été suivie par une soirée crêpes, soirée conviviale qui a permis pour ceux qui ne se rencontrent que sur le tatami de mieux se connaître.

Dimanche matin, suite du stage, ils étaient dix huit à être présents. Cette partie du stage était réservée aux armes agraires saï et tonfa. Beaucoup n’ont pas la chance de pouvoir pratiquer au sein de leur club, car en Taikibudo ce n’est pas une obligation de pratiquer ces armes au moins jusqu’à la ceinture noire. Le Senseï a surtout insisté sur les manipulations et déplacements de base.

Par Armel F.

image Salins_02-16_009 Salins_02-16_008

 

Les clubs présents : Marolles, Salins, Montereau, Ville st Jacques, Montigny-Lencoup et Puiseaux

Un grand merci à leurs représentants :
Farid M., Armel F., Guillaume H., Marco M., Hervé V., Gilles A., Claude G.

 

Une mention particulière pour le club de Marolles représenté en masse avec tous les inscrits à l’avance et présents pour ce stage (ce qui n’est pas une généralité)

 

image

Il est évident que pour une présence si importante, il faut des élèves motivés mais aussi des instructeurs qui le soient tout autant

FELICITATION A TOUS

Salins_02-16_099 Salins_02-16_096 Salins_02-16_095
Baptiste et Tom, Lilia et Dylan, Matys et Angelo
 
Trait
 
Salins_02-16_104
Le club de Ville st Jacques et son instructeur Farid M.

Peu importe le nombre, que le club soit représenté est satisfaisant pour entretenir l’utilité de faire partie d’un groupe

Bien sûr la présence de quelques élèves en dehors des enseignants est le signe d’une bonne motivation de parts et d’autres, d’une communication active et d’un intérêt pour l’objectif de progression général de ses élèves, de son club, de soi-même et du cama-taikibudo.

MERCI A TOUS

Trait

Merci au club de Salins et sa présidente MC Ledoux qui accueille pour la deuxième fois cette petite manifestation dans une salle qui s’y prête bien

mis à part que pour la prochaine fois, il faudra prévoir les gants et le bonnet car question température, gla-gla

 

Froid

Enfin, on ne venait pas faire du tricot et tout ce petit monde a eu vite fait de se réchauffer avec un échauffement dynamique prodigué par le senseï lui même (malgré son âge avancé) avec des éducatifs sur divers déplacements seul ou avec partenaire qui ont servi de base pour le programme prévu.

 

Trait

La soirée

image

 

Salins_02-16_123 Salins_02-16_120 Salins_02-16_122

Un grand merci pour ceux et surtout celles qui étaient aux fourneaux

Marion, Nathalie, Claudette

Florian, Hajar, Daniel

Merci à Armel pour sa préparation spéciale Sarazin

Merci pour ceux qui ont fait les courses
Claudette et Denis

Merci pou les “mangeurs”

Merci pour les “nettoyeurs”

Merci pour les “photographes”

image
Chacun sa “spécialité” ou son “utilité”

 

Trait

Le dimanche matin

Quelques courageux ont bravé la pluie, le vent et le froid pour se retrouver afin de découvrir (pour la plupart) les subtilités du kobudo de l’école.

 

Affichette stage

Tout a commencé par un accueil chaleureux du maître des lieux, l’ami Gilles A. qui avait préparé un bon café bienvenu; les crêpes restantes de la veille n’ont pas eu le temps de vieillir.
Rapidement tout le monde s’est mis en place sous la direction du senseï et des assistants afin de démontrer que même si le maniement des armes agraires de l’époque féodale du Japon était assez ardu, il était indéniable que de bonnes bases sur les positions, les déplacements, la stabilité, l’équilibre, la notion des distances étaient une priorité.
Quelques éléments indispensables ont été transmis pour une progression assurée : ne pas rechercher la vitesse avant la technique, prendre conscience de la dangerosité de l’arme autant pour soi-même que pour son partenaire d’étude, toujours faire la comparaison avec les techniques mains nues, prendre du plaisir sans négliger le sérieux que demande l’étude d’un budo digne de ce nom.
Ne jamais se demander si l’on est efficace en réalité, que ce soit à mains nues ou avec armes, la priorité d’un budo n’est pas ce qui se passe dans la rue, et d’ailleurs qui se promène avec un sabre, qui a un nunchaku ou un tonfa sous le siège de sa voiture; surement pas un véritable Budoka. La seule chose que l’on peut transférer en dehors du dojo est l’état d’esprit, le comportement adapté pour faire en sorte que l’arme (matériel ou main nues) ne soit jamais utilisée. Tout ceci sera développé dans un article consacré à ce sujet.
La matinée a été clôturée par une super démonstration de nos deux “sampaï” Gilles A. et Hervé V. dans une version inédite du Tonfa et Saï no kata de l’école taikikan.
Salins_02-16_069
Salins_02-16_004 Salins_02-16_051 Salins_02-16_061
Florian face au senseï, Benjamin avec Marco, Olivia et Antoine
 
FELICITATION
Aux élèves de Salins et de Montereau pour leur présence de ce dimanche matin
MERCI
à Armel F., Farid M., Marco M., Hervé V., Gilles A
et merci au concepteur de cet article
Toutes les photos
 
Appareil photo dessin
D’autres photos de meilleurs qualité par notre ami Daniel R. du club de Marolles
Appareil photo
 
Un bon professeur (en taikibudo) n’est pas celui qui a, ou qui pense avoir des élèves d’un bon niveau (d’un meilleur niveau ?)
Mais celui qui garde ses élèves assez longtemps pour justifier d’un intérêt à l’étude de la finalité de son art.
 
Kakemono Dragon LOGO Kakemono Rat
 

“Si tu cherches encore cette personne qui va changer ta vie, regarde-toi dans le miroir”

 
image 

Membre à l’honneur au club de Marolles

Logo Marolles

 

Lors de l’AG ASM un membre du club Taikibudo a reçu une distinction, il s’agit de :

 

DYLAN LEBON

ASM 02-16_01
Dylan à droite à coté du président de l’ASM, Patrick L.

 

Denis Gauchard, représentant le club en l’absence du président a justifié en quelques mots cette attribution.

Dylan est un exemple à suivre pour tous les autres jeunes pratiquants, il est présent pour la septième année consécutive, il est sérieux et assidu, fait preuve d’une volonté à progresser avec courage, il aide à la progression des plus jeunes, il participe aux différents stages du CAMA-TAIKIBUDO ; il devrait passer en toute logique ceinture marron en fin de saison. S’il n’ a pas remporté de médailles prestigieuses en compétition, il a gagné l’estime de tous les membres du club et la considération de ses instructeurs Farid Merouk et de moi-même”

FELICITATION

 

ASM 02-16_02

 

Trait

 

image
Dylan à droite de Farid M. (fin de saison 2015)

 

Marolles_06-14_012
Dylan 2e à droite de Dominique G. (fin de saison 2014)
Il est évident de ne pas oublier son premier instructeur

image

Dylan dans le cours adultes (saison 14-15)

 

Trait

 

“Celui qui ne lutte pas est celui qui ne grandit pas”

image

Un site qui vaut le détour

 

Fudoshinkan

 

Exemple

 

Il est question évidemment et principalement d’aïkido, mais l’auteur n’est pas avare de tonnes d’informations sur l’historique des arts martiaux traditionnels japonais.

Exemple 2

 

Exemple 3

C’est du sérieux, alors n’hésitez pas à vous abonner pour recevoir régulièrement des informations qui ne peuvent qu’enrichir votre soif de savoir.

A lire en priorité :

Un très bel article qui me conforte dans mes convictions à propos de notre pratique :
Je l’ai isolé en format PDF pour plus de facilité

Archive pour Ryu et arts martiaux

Aux origines des arts martiaux japonais en Europe : le Bartistu

Archive pour Armes

Les armes agraires du Japon

Archive pour Arts de santé

Pourquoi les pratiquants d’arts martiaux devraient apprendre le shiatsu ?

 

image

cours spécifique supplémentaire à Marolles

C.E.R.E.P
Cercle d’Etude et de Recherche pour son Evolution Personnelle
TAIKIBUDO

image

 

Un cours spécifique supplémentaire sur le thème du Tonfa et Saï (marron et noire uniquement) a bien eu lieu le :

Vendredi 15 Janvier 2016

 

Tonfa saip
 
image
 
image image Kobudo 01-16_004

 

 image

Le Tonfa no kata et le Saï no kata de l’école Taikikan sont spécifiques du style et de l’état d’esprit de notre école et des origines du parcours de son fondateur (Karaté, école de Bushido R. cocâtre, Yoseikan Budo et école Française de Budo), pour se faire une idée de l’application du kata en démonstration ……

Démo Sai no Kata

Nuit AM Denis

image

 

Ce cours spécifique était ouvert au membres CEREP et CAMA

Etude et application des katas

Saï et Tonfa no kata

Le tonfa était un instrument agricole qui servait à décortiquer le riz. Il est composé d’une pièce de bois dur de la longueur de l’avant-bras. Il comporte une poignée située au tiers de sa longueur et s’utilise en principe par paire, un tonfa dans chaque main, l’un pouvant bloquer une attaque pendant que l’autre peut porter un coup décisif contre l’agresseur.

Le saï est une sorte de poignard d’acier à lame ronde et conique possédant deux gardes de chaque côté de la poignée. Il se manie généralement par paire. Son origine est imprécise, plantoir pour le riz, clavette pour les roues ou alors il a été inventé de toute pièce pour contrer les attaques au sabre puisque sa conception permet de briser les lames de katana après l’avoir bloquée.

 

image

 

Dragoncool mini