Iaido école Taikikan

A la demande de l’organisme de tutelle, il nous faut restructurer, l’organigramme des responsables de notre école pour valider l’obtention des différents diplômes demandés.
Nous allons donc commencer par le Iaido puisque c’est la dernière demande qui est concernée (rassurez vous, les niveaux présentés dernièrement seront validés sans problèmes)

Il nous faut donc en dehors du représentant officiel de l’école, Senseï DG qui transmet les demandes.

  1. Un responsable principal du Jury des différents examens de grade (minimum Sandan) avec si possible un adjoint.
  2. Deux membres du jury qui devront être du niveau égal ou supérieur selon règlement spécifique.
  3. Un responsable de l’organisation des stages (pratiquant si possible) avec éventuellement un remplaçant.

Un responsable au plus haut niveau avait déjà été nommé avec toute autorité pour les évaluations et présentations des différents niveaux, témoignage d’une confiance exagérée, mais ne maitrisant pas tous les paramètres sur la susceptibilité humaine il nous faut bien continuer la route si sinueuse soit elle pour que le groupe continu à avancer.
Avant toute passation de pouvoir, une mise au point musclée afin de connaitre le degré d’humilité et de respect par rapport au  fondateur se fait dans toutes les écoles traditionnelles (information recueillie auprès d’un haut niveau de l’imaf) l’épreuve est difficile, pour y avoir été soumis à plusieurs reprises, je me permet de faire partager mon expérience.
Ceci permet d’être un peu plus sûr de ceux qui restent; je pensais n’en perdre aucun mais j’ai encore beaucoup à apprendre des relations humaines.

Merci de vous manifester pour ces différents postes, les détails et règlements vous seront fournis par la suite; bien sûr plusieurs responsabilités par une même personne sont possibles.

Evaluations et grades en Iaido école TAIKIKAN

Pour tous niveaux en Iaido de l’école TAIKIKAN, le même protocole de présentation de programme qu’en TAIKIBUDO sera appliqué que ce soit pour le postulant (début de pratique, temps de passage, assiduité aux cours, présence au stage, travail personnel) ou le Jury (composition, nombre, grade) et qui sera différent selon le niveau présenté.

1. Une évaluation devra obligatoirement précédée la présentation du programme qui se déroulera lors d’un stage.

2. L’évaluation peut se faire soit à la demande d’un pratiquant, soit à la demande de l’enseignant ou d’un responsable de la commission technique.

3. La présentation du programme se fait obligatoirement à la demande de l’enseignant ou d’un responsable de la commission technique.

4. La demande de présentation devra se faire à l’aide du formulaire correspondant en respectant la date d’envoi limite.

5. Au dessus du grade de nidan le fondateur de l’école devra obligatoirement être présent sur les lieux de la présentation.

6. Pour les pratiquants yudansas en TAIKIBUDO ou disciplines associées, le premier niveau à évaluer sera le shodan.

7. Pour les autres pratiquants n’ayant pas de cursus martial, le premier niveau à évaluer sera le 3e kyu.

8. Les formulaires d’évaluation et/ou de présentation devront être rempli correctement par les membres du jury puisqu’ils serviront de procès verbaux pour l’organisme de tutelle qui remet les diplômes pour validation.

9. Le certificat remis par l’école servira d’attestation pour la demande des diplômes de l’organisme de tutelle.

10. Les demandes de diplômes de l’organisme de tutelle ne sont pas obligatoires, ils se font à la demande du postulant avec le règlement correspondant par l’intermédiaire du représentant de l’école.

Pour rappel, il n’y a pas d’équivalence entre les grades TAIKIBUDO ou disciplines associés et les grades en Iaido de l’école taikikan même s’il est prévu une épreuve Iaido pour le yodan en taikibudo.

Cette remarque concerne autant les membres CAMA que CEREP.

A méditer :

"Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir"