Code Moral

Attention pas de méprise, la publication de certains préceptes, tout comme de la technique d’ailleurs ne signifie en rien une quelconque maitrise de ces sujets de celui qui publie l’article.

HONNEUR : MEIYO

FIDELITE : CHUJITSU

SINCERITE : MAKOTO

COURAGE : YÛKI

BONTE : SHINSETSU

HUMILITE : KYOKEN

DROITURE : TADASHI

RESPECT : SONCHOO

CONTRÔLE DE SOI : SEIGYO

Et pour les amateurs de vieilleries, deux photos de votre senseï préféré

Trouver la date et à quelle occasion et vous gagnez toute mon estime

Surtout, ne me dite pas que j’étais jeune, beau et fort à cette époque, car c’est toujours d’actualité

Si vous pensez que vous n’avez partagé que des mauvais moments avec une personne, vous avez raison oubliez la; par contre si vous pensez avoir partagé des moments positifs et forts, faites tout ce qui est en votre pouvoir malgré les difficultés du moment pour ne pas en rester là campé sur des positions qui ne font avancer en rien votre paix intérieure.
Cette petite pensée philosophique après avoir eu la larme à l’œil en relisant un poème que ma petite sœur m’avait concocté pour mes cinquante ans .

Il n’y a pas de lieux sacrés, ni de personnes sacrées
Il n’y a que des instants sacrés

Il ya des personnes comme cela qui vous laissent à penser que quoi qu’il arrive,
vous n’en conserverez que les meilleurs moments

2 réflexions sur « Code Moral »

  1. Ceci est un message de paix tout à l’honneur de son auteur; je me permet juste une petite remarque, je partage entièrement et pense être en phase avec cette philosophie en ce qui concerne les amis mais quand il s’agit soit d’élèves ou de disciple cela peut et doit être différent. Comme déjà spécifié, l’ami et l’élève ne peuvent être présent en même temps, au même moment, au même lieu.

  2. Oh les belles antiqu… photos !!!En tenue yoseikan, s’il vous plait !
    Deux illustrations de formes de corps que l’on retrouve souvent en TKB : happoken dachi et tsuru dachi (position de la grue cendrée pas trés contente).
    En ce qui me concerne, je ne vois spontanément chez mes amis que les bons côtés et tente toujours de minimiser le négatif lorsqu’il se manifeste.Celà me permet d’être heureux, sans naiveté aucune.Une qualité découlant de la pratique du Budo s’appelle je crois BUSHI NO NASAKE (la tendresse du guerrier),issue d’abord de la prise de conscience de ses propres faiblesses, et fait se conjuguer l’humilité avec l’indulgence.
    Entraide et prospérité mutuelle pour tous, banzai.

Les commentaires sont fermés.