Pas de trêve pour les passionnés suite

Après la période "des fêtes", les vacances pour certains, des abus pour d’autres mais tout cela avec modération évidemment, ne doit pas empêcher les passionnés de continuer à fouler le tatami ou de mouiller son keikogi à l’image de votre senseï qui a la demande de quelques élèves assoiffés de connaissance ont  pu évoluer dans le dojo de Marolles (merci Dominique)

3 heures, c’est beaucoup pour un cours et c’est passé pourtant tellement vite avec enthousiasme partagé entre élève et instructeur.
Pascal N. est venu de loin pour profiter de cette leçon privée (deuxième du genre) ou il a pu prendre conscience que le détail n’est pas superflu dans le Iaido de l’école Taikikan.
Pascal est un élève attentionné qui n’hésite pas à se remettre en question, pas facile quand on a déjà un vécu martial.
Quand je vois son niveau par rapport à notre style, et le temps de pratique, je pense qu’il travaille un peu entre deux cours, mais n’était ce pas la vocation d’origine du CEREP, beaucoup l’on oublié je pense.

 

 

 

Armel quand à lui est passé alternativement du statut d’élève pourtant haut gradé à celui d’instructeur afin de faire profiter au maximum son expérience qui est sans cesse remis en question car il n’y a jamais aucune certitude quand au niveau acquis; ceci est particulièrement vrai en Iaido.

 

Pour ce deuxième cours privé, ce fut au tour de Gilles de nous avoir honoré de sa présence pour aider à l’évolution générale. Nous avons donc travaillé les trois premières séries en alternance sur un et deux adversaires en insistant sur les déplacements et positions.
Nous avons également fait quelques éducatifs sur les ondulations corporelles afin de transmettre l’énergie au bout de la lame.
Claudette est venue voir si après son opération de la main, c’était possible de reprendre doucement mais il a fallu se rendre à l’évidence, il faut attendre encore un peu avant de pouvoir exprimer toute la fougue du guerrier qui sommeil en elle.

 

  ********

Pour la suite, il faut venir aux stages

********

1 réflexion sur « Pas de trêve pour les passionnés suite »

  1. Bravo les gars, vous n’êtes pas seuls dans l’effort,4 courageux du Jabron ont également tenté de digérer plus facilement au cours d’une séance de Kenpo le 29 au matin, finalisée pour ma part en soirée par une petite séance de Iai, pour oublier le footing du 28 … Allez, on ne relache pas, préparons les aventures qui nous attendent cette nouvelle année, qui j’espère nous réunira encore à de nombreuses occasions.

Les commentaires sont fermés.