L’importance du MERCI

Ah, si l’on pouvait remercier tout le temps ! Et pourquoi pas ?

Les traditions nous disent que ce qui est vrai dans les rapports humains l’est dans notre relation à l’univers tout entier. Merci à la vie, merci à la création : tous les enseignements spirituels, toutes les traditions sacrées insistent sur cette importance du remerciement rituel, de l’action de grâce. À Okinawa, cette île du Japon où l’espérance de vie est la plus élevée au monde, la plupart des personnes âgées réservent un instant le matin pour remercier l’univers de leur permettre d’être en vie. C’est ce remerciement qui les maintient en forme, disent certains. En Inde, une pratique courante consiste à remercier et accueillir la journée en dessinant un lotus ou un symbole sacré devant la porte de la maison à l’aide d’une poudre blanche.

 

Dans le yoga, une pratique bien connue pour ses effets bénéfiques sur la santé, les surya namaskar – salutations au soleil – sont un enchaînement de postures dynamiques, venu d’une tradition d’adoration et de gratitude envers le soleil. Ritualiser des remerciements est un baume émotionnel. Si pour les enfants, le remerciement se transforme en plaisir, il est à notre portée d’adultes de pratiquer des rituels de gratitude à n’importe quel moment de la journée, pour le plaisir. Au moment de la toilette, merci pour ce corps. Au moment de la pause café, merci pour cette eau, ce thé ou ce café, en marchant sur le chemin du travail, merci pour ces jambes qui me font avancer et pour ce travail qui me permet de gagner ma vie, etc. Vous n’imaginez pas le nombre d’occasions que vous avez de remercier !

 

Heureux celui qui sait dire merci, un des secrets de la réussite de sa vie relationnelle, mais attention comme dans la trilogie du je pense, je dis et je fais, les mercis trop précipités qui n’ont plus aucun sens par rapport à nos comportements qui les suivent se retourneront d’une façon ou d’une autre contre vous; alors ne remercier pas à la légère pas plus que vous devez oublier de le faire quand vous estimez que là où vous êtes, là où vous en êtes c’est assurément grâce à vous (pour le positif comme pour le négatif) mais aussi surement par rapport à d’autres personnes qui à un moment ou à un autre ont estimés que vous valiez la peine de partager une expérience.

 

Celui qui connait la valeur traditionnelle du MERCI doit s’assurer de sa sincérité non seulement dans les estimations positives de toutes choses mais également et surtout dans toutes estimations négatives qui ne sont que des témoignages du chemin parfois tordu de votre évolution personnelle.

 

Pour conclure, et après avoir mûrement réfléchi, je tenais à remercier sincèrement le plus simplement du monde et en dehors de mes proches qui partagent ma vie mais simplement en ce qui nous concernent :

  • Tous mes professeurs, experts ou maîtres sans exceptions, ils ont tous contribués à mon évolution et m’ont apportés chacun à leur manière et certains plus que d’autres, les instruments nécessaires à l’élaboration non seulement  du taikibudo mais à ma conception de ce que représente la pratique d’un budo dans la vie en générale.
  • Tous mes élèves, actuels ou passés sans exceptions, ils ont été à maintes occasions le moteur de mes passions, pour la plupart une réussite relationnelle, une satisfaction de confiance réciproque et la certitude pour le plus grand nombre d’avoir servi à autre chose que de savoir maitriser une technique de combat mais surtout à savoir maitriser le combat de la vie en générale.

MERCI, MERCI, MERCI

Bien triste ceux pour qui le merci n’a aucune valeur et qui sont persuadés qu’ils ne doivent rien à personne.