Stage spécifique KOBUDO

Le stage spécifique KOBUDO de l’école TAIKIKAN prévu en ce début d’année 2014, a bien eu lieu et à donné à tous les stagiaires l’occasion de passer une bonne journée technique et relationnelle entre pratiquants de tous niveaux ainsi que d’horizons différents. le stage était adapté pour tous les niveaux (ceinture verte minimum) bien que deux ceintures blanches ce sont joints  à nous avec l’accord de leur professeurs.

Un certificat de stage a été remis uniquement pour la présence de la journée entière (certains ont été étonnés de ne pas le recevoir). Pour le matin, il était conseillé de s’inscrire à l’avance le nombre de place étant limité et effectivement si nous avions été plus nombreux, le dojo de Marolles aurait eu du mal à nous permettre d’évoluer en toute sécurité.

 

Comme vous pouvez le constater, quelques éléments de qualités sont venus enrichir le stage de l’après-midi

 

 Le déroulement du stage :

Les courageux du samedi matin (et à l’heure s’il vous plait), après les bisous d’usage et les inscriptions en bonnes et dues formes ce sont vite mis en train avec tout d’abord quelques techniques de base en déplacement sur le thème de Tanto Happo (Shodan et Nidan) puis le travail avec partenaire pour confirmer que les notions de distance soient bien maitrisées.
Guillaume H. à organisé par la suite quelques échanges en randori Tanto mousse qui a définitivement réveillé l’ensemble des élèves présents.
Puis quelques techniques au Ken ont révélés pour certains la difficulté à s’adapter à cette fameuse notion de distance quand on change de longueur d’arme; idem avec application randori au Ken mousse.

A l’œuvre, Rémi et Florian parmi les  plus jeunes et les anciens Armel et Guillaume

La difficulté reste à venir avec l’étude du jyo avec les bases communes de positionnement et déplacement, puis quelques subtilités issues du maniement du bojitsu de l’école Cocatre finirent par dérouter quelque peu nos courageux Taikibudokas.

A l’œuvre Nathalie et Claudette et les plus jeunes Rémi et Nathan

Les anciens n’ont pas fait que de la figuration comme vous pouvez le constater en améliorant leur Ken Kihon Kumité

Gilles et Hervé (duel fratricide entre le renard et le chat)
Mention spécial pour Hervé qui n’a rien perdu de son enthousiasme et de sa bonne humeur après un petit arrêt forcé.

 

Fin du premier acte, il était temps, l’estomac commençait à crier famine, nous nous sommes rendus pour la plupart à la pizzéria de Marolles où l’accueil est toujours aussi chaleureux et les pizzas aussi bonnes.
Ambiance et bonne humeur comme le veut la tradition Taikikan bien que certains aient abusés sur la bière et le dessert; ne voulant pas d’histoire, aucun nom, aucune photo ne sera diffusé.

Allez, c’est le ventre un peu lourd qu’il faut reprendre sur la tatami de Montereau pour finir cette journée enrichissante.

Un bon groupe, motivation et bonne humeur; maître d’ordre de cette journée

Pour commencer, ce fut le Tonfa qui fut étudié dans la pure tradition de l’école Taikikan avec quelques éducatifs de manipulation puis comme l’a expliqué Denis Gauchard senseï, il suffit de puiser dans les applications des katas pour avoir de quoi animer le cours, pourquoi inventer autre chose.

Après quoi, le senseï demanda à Armel et Farid de diriger les deux ateliers de Bo et Nunchaku pour des parties de Kata de base afin de familiariser les élèves qui ont eu droit après leur étude à une belle démonstration de Naginata.

Félicitation à Guillaume et Hervé qui n’hésite pas à se remettre en question

Pour poursuivre, c’est le Sai qui fut étudié et les stagiaires ont eu vite fait de se rendre compte qu’entre les démonstrations qui paraissent évidentes et la maitrise de cette arme il y a un fossé dans lequel certains ce sont noyés.
Denis Gauchard Senseï en a profité pour rappeler non seulement l’historique chronologique des ces armes agraires, mais également l’historique de notre école en ce qui concerne le Kobudo (on ne vient pas de nulle part)

Du mal à suivre derrière, Brice à droite est en nette progression

De belles démonstrations ont suivi car comme le demande le senseï, c’est bien de donner des conseils mais il faut aussi démontrer qu’au delà des mots il y a de l’action possible qui correspond au niveau que l’on affiche.

Vu les applaudissements qui ont suivi, on peut certifier que Guillaume et Hervé peuvent conseiller utilement

 

Un invité de marque était présent à ce stage, un élève de la première heure de Denis Gauchard senseï et qui laisse un souvenir heureux non pas de nostalgie mais au contraire de certitude sur ce que l’école Taikikan peut laisser comme empreinte et pas seulement au niveau de la technique mais aussi sur le plan humain, j’ai nommé Denis FAY.

 

Denis et Denis, un plaisir partagé de bons souvenirs encore si présents

 

 

Merci aux sempaïs d’avoir pris de leur temps pour faire partie des exemples à suivre pour la motivation des élèves :

Farid MEROUK, enseignant à Ville st Jacques
Armel FOURREAU, assistant à Ville st Jacques et à Montereau
Hervé VASNIER, RT adjoint à Montereau
Guillaume HOAREAU, enseignant à Montigny-Lencoup
Claude GAUDON enseignant à Puiseaux
Gilles ARDOIN enseignant à Salins

Un grand merci à tous les élèves présent pour leur envie à progresser, qui savent que les niveaux convoités ne sont pas qu’une affaire de temps mais ne sont là que pour témoigner de la volonté à s’améliorer pour essayer d’atteindre une approche de la maitrise jamais acquise définitivement.

Les élèves sont la raison d’être des enseignants

Attention à ce qui suit, cet article a pris du temps et il est le témoignage d’une envie de faire partager au plus grand nombre une passion commune à travers le TAIKIBLOG.
Si l’indifférence signifié par l’absence de commentaire dédié se fait sentir, l’auteur ne répond en rien de se faire SEPPUKU.

samourai-dessin

Une petite pensée pour le samouraï du Jabron qui sans nul doute aurait eu une place de choix parmi nous

 

Tous les élèves présents* à ce stage se verront gratifiés, d’un tarif très préférentiel pour le prochain

Les auteurs* d’un commentaires se verront offerts un cours particulier sur le même thème et à leur convenance

Stage Kobudo SP (Minimizer)