Le club de Montereau

Cercle d’Arts Martiaux de Montereau

Historique du club

Dans un bulletin (1985) était évoqué les débuts du club, alors club de karaté. Le karaté pratiqué était du style shotokan, très dur, direct avec des positions très basses, basées sur la puissance des attaques mais aussi des blocages, très peu d’esquives.

Malgré tout, le club étant affilié à l’école Cocâtre de Bushido et Denis Gauchard Senseï allant régulièrement en stage à Paris avec Maître Cocâtre, les élèves étaient habitués à passer d’un style à l’autre et même de les mélanger et chacun y trouvait sa place selon sa morphologie ou sa personnalité.
Les deux styles étaient différents, le shotokan puissant et statique; l’école Cocâtre, mobile, souple en esquive. Cela correspondait bien à ma conception du combat, pour pouvoir s’adapter à différentes situations, je pense qu’il faut avoir plus d’une corde à son arc.

L’historique complet du club de Montereau ainsi que du Taikibudo bientôt sur le site ……… Patience

 

Bannière TKB 

 

Le club de Montereau est toujours aussi dynamique à en croire un article sur le site du CSM qui retrace l’activité pour le premier trimestre de cette saison :

Logo Montereau 

Les cours à Montereau :

Complexe sportif municipal Jacky Boiché

rue Pierre de Montereau
Lundi et Mercredi de 19h30 à 21h

 

Yudansas Montereau

 

Ecusson Montereau doas

1 réflexion sur « Le club de Montereau »

  1. Ahhhhhhhhh le club historique de montereau. Le club où beaucoup de yudansas ont commencé. Le club où j’ai commencé y’a de ca 10 ans maintenant, The « hombu dojo ». Je me souviens comme si c’était hier. C’est madame Gage (ex galvani) qui nous as fait découvrir le Taikibudo. Je dis nous car au début, agnès ( ma femme) et moi étions tous les 2 sur les tatamis. Il m’a fallu voir un cours uniquement pour me dire : « c’est ca que je veux faire, lol ». J’ai quand même pris les 2 séances offertes pour me convaincre. mais je savais que c’était du taikibudo que je voulais faire. Agnès s’est arrêtée au bout d’une ou deux années et moi j’ai persisté. mon coté « tête de mule ». je précise aussi que je n’avais jamais pratiqué d’arts martiaux de ma vie mais souhaité un jour m’y mettre. un peu de boxe durant mes études universitaires. pas longtemps car le club m’avait demandé de payer mon inscription et comme j’étais étudiant, donc pas d’argent, j’ai quitté la boxe. y’a pas de petite économie. lol.

    Et maintenant je suis responsable technique du club de Montigny-Lencoup (77), responsable de la commission technique jusqu’à 2ème Dan, responsable de l’organisation des rencontres et des stages et « homme de confiance » de Denis Gauchard sensei. Enfin j’espére. lol.

    voilà mon parcours dont je suis fier bien évidement. fier d’appartenir à ce groupe qui m’apporte énormément et qui m’aide à avancer dans la vie.

    Campaï.

Les commentaires sont fermés.