Passion-Pratique

Bonjour,

Ce qui suit fait partie simplement de quelques éléments de réflexion que j’applique pour ma propre pratique, et vu que cela à l’air de m’avoir un tant soit peu réussi; pourquoi pas ne pas en faire profiter ceux qui cherchent leur chemin et qui parfois se posent des questions sur leur envie d’avancer.

A noter que même si l’on est seul, on considère que avec sa conscience, l’on forme un couple indissociable, d’où la notion de partenaire* à considérer de toutes façons.

Sincérité
Sincérité

Aujourd’hui, je vais vous donner un conseil simple et efficace pour stimuler la passion de votre pratique.

Comme vous le savez, la passion dans sa pratique c’est la clef indispensable pour avancer et cela se vit jour après jour. Certes ! Mais l’ensemble passion-pratique, ce n’est pas seulement vivre le quotidien sans penser au lendemain. C’est aussi savoir se projeter dans l’avenir…

Honneur
Honneur

Ayez un projet, seul ou mieux avec un partenaire* ou avec votre Senseï si vous en avez un.

Pour survivre malgré les tracas quotidiens et la routine qui s’installe insidieusement, votre passion doit s’inscrire dans la durée. Pour y parvenir, vous et/ou votre partenaire devez établir un projet commun. Celui-ci déterminera ‘l’orientation générale’ que vous et/ou votre partenaire allez donner à votre passion-pratique. Ainsi seul ou mieux à deux, vous allez construire une histoire commune, fruit de vos projets et de vos rêves (c’est bien triste si vous n’en avez pas ou plus)

Respect 
Respect

Un moteur fantastique pour votre passion-pratique…

Les projets, quels qu’ils soient, apportent une dynamique et un souffle nouveau. Ils donnent envie d’aller de l’avant. Ils donnent envie, de construire quelque chose, avec l’autre.

De plus, avoir des projets introduit la dimension du rêve dans la vie du pratiquant.

Et puis, la nature humaine est faite de façon qu’il lui faut une motivation pour se dépasser.

Un projet ou ne serait-ce qu’une rêverie… en est une.

Amitié
Amitié

Faites des projets !

Inutile de chercher très loin, il existe toutes sortes de projets :

Des projets à court terme (assiduité aux cours, ponctualité, maîtrise des techniques qui vous posent problème, maîtrise de katas, passage de grade…) à des projets plus ambitieux concernant votre vie de pratiquant dans les années à venir (aide à l’encadrement, faire partie des yudansas, faire partie de l’équipe de démonstration, faire partie des assistants, faire partie d’une commission technique ou école des cadres …) et sans oublier des projets qui vous paraissent encore moins accessibles (pouvoir remplacer l’instructeur principal en cas d’absence, être responsable d’une commission, diriger une partie de stage, prendre la responsabilité d’avoir son propre club …)

Mais vous pouvez aussi sortir des sentiers battus en préparant un autre type d’objectif .

Il en existe pour tous les goûts par exemple :

Préparation d’un examen d’enseignant

Participation à une compétition, à une démonstration

Obtenir un titre dit ‘honorable’ dans les arts martiaux traditionnels

Voyez-vous, il y a beaucoup de domaines où l’on peut se fixer des objectifs.

Modestie 
Modestie

Envisagez l’avenir !

N’hésitez pas à réfléchir sur votre avenir et comment vous l’envisagez.

Bien sûr, la vie va sans doute chambouler vos projets, l’inattendu fait partie de la vie. Mais il est plus facile de s’adapter quand on s’est donné au départ quelques repères et qu’on a décidé que l’on continuerait d’avancer seul ou à deux.

L’avantage des projets : ils permettent d’être sur la même longueur d’onde, de ne pas créer un décalage entre les partenaires ou soi-même et sa conscience.

Car un événement, lié ou non à sa pratique (problème professionnel, familial, de santé) d’étude pour les plus jeunes, également de bonne chose comme l’amour ou l’arrivée d’un enfant par exemple, s’il n’est pas programmé peut faire ressortir des différences de points de vue, et vous rendre difficile la suite de vos objectifs.

Alors, vous m’avez sûrement compris, si vous n’envisagez pas l’avenir, vous risquez de subir les événements, parce que voir loin permet de relativiser les obstacles qui se présentent inévitablement dans le présent. Et puis stimulé, par les objectifs que vous vous donnez, vous risquez moins de vous décourager face aux difficultés.

Avoir des projets communs, avoir des idées communes, c’est la base de toute association d’esprits… et c’est aussi celle de la force des unions.

Courage
Courage

C’est là une évidence

Qu’importe que le ou les projets que vous avez seul ou avec un partenaire soient petits ou grands, l’essentiel est de donner une dimension d’avenir à votre passion-pratique pour que celui-ci persiste sur le long terme.

Tout ceci bien-sûr peut s’appliquer à bien d’autres activités que ce soit de loisir, familiale ou professionnelle.

Les entreprises ou ceux qui les dirigent et qui réussissent sont souvent ceux qui ont à cœur de voir aboutir leurs projets en faisant participer tous les acteurs nécessaires à l’objectif escompté et en leur fixant des impératifs de résultats limités dans le temps.

Le problème est que quand on est seul, on se décourage ou on oublie facilement ce qui nous a enthousiasmé au début car personne ne nous rappelle à l’ordre pour tenir nos engagements ou simplement nous redonner l’envie, le plaisir d’avancer; c’est pour cela que la philosophie du "je pense, je dis, je fais" est importante, pas moins que celle de "l’avant, le pendant, l’après".

Mais si l’on considère ce qui a été dit au début de ce chapitre, même seul vous pouvez vous regarder dans la glace et savoir où vous en êtes, votre conscience vous regarde et c’est ensemble qu’il faut le plus souvent possible vous poser la question de savoir ce que vous avez fait pour avancer dans votre projet.

Il faut sans cesse s’imposer des temps de réflexion et se redonner les moyens pour arriver à tenir le cap, mais je peux vous l’affirmer; ne pas réussir l’objectif que l’on s’était fixé quand on a tout fait pour y arriver vous fait grandir de toute façon et vous laissera bien moins amer que d’abandonner facilement avec toujours cette incertitude que peut-être si vous aviez persévéré ……………

Je souhaite au plus grand nombre de rencontrer certains personnages de hauts niveaux, qui ont traversé des galères innombrables, les ont surmonté parfois seul, parfois avec un petit coup de pouce d’un proche, d’un ami, d’un senseï et qui sont heureux et riches d’expérience à partager car une autre certitude est que ce qui s’obtient facilement ne nous laisse jamais des souvenirs inoubliables.

Contrôle de soi
Contrôle de soi

Ne jamais demander aux autres ce que vous n’avez pas fait pour vous même.

 

Extrait de mon livre  en préparation “une vie, une rencontre”