Avant de reprendre

Bientôt la reprise de votre activité favorite, il est bon de refaire le point sur vos bonnes résolutions et de savoir ce vous espérez trouver à travers votre pratique.

Ceinture noire & blanche

Venant de lire un article sur facebook (je ne suis pas un fan mais bon !) au sujet de la différence entre sport de combat et arts martiaux, je suis en parfait accord avec les explications, surtout que l’auteur sait de quoi il parle vu son parcours dans les différentes orientations qu’il a à son actif.
Il est clair que l’art martial véritable doit permettre de défendre sa vie par tous les moyens possibles.
Je pense également que le potentiel de départ du pratiquant peut faire la différence, car comme je le dis quand on me parle d’efficacité; un mouton pratiquant les arts martiaux sera plus fort qu’un mouton ordinaire mais reste quand même un mouton, un loup pratiquant les arts martiaux deviendra un super loup, heureusement les loups ne vont souvent jamais bien loin dans les arts martiaux mais il y a des tueurs en puissance qui n’ont jamais rien pratiqué et je préfère ne pas me poser de question et simplement me faire plaisir à pratiquer et enseigner avec passion sans but précis.

Taikibudo intro

Il y a également une autre voie (sport de combat, arts martiaux et Budo) bien que l’on considère souvent arts martiaux et budo à l’identique il y a pour ma part une différence et c’est bien pour cela qu’à une certaine époque ce qui avait été nomme budo-boxing ne pouvait pas me convenir car si je conçois que certains (très rare) sont capable de suivre ces deux directions radicalement opposé, je pense que cela ne peut pas être au même moment et au même endroit et avec le même état d’esprit (avis personnel)
Je m’étais inspiré de cette phrase pour faire ma thèse de Kyoshi :
(En tant de guerre, il faut pratiquer les arts martiaux pour essayer de survivre, en tant de paix pour essayer de vivre mieux et plus longtemps, le Budo prend alors tout son sens)
Je fais souvent le parallèle entre la gymnastique et le yoga, le néophyte peut se méprendre mais la différence énorme est que dans la gymnastique on s’occupe beaucoup de la quantité, de la performance de l’efficacité, alors que dans le yoga on s’occupe principalement de ce qui se passe entre le début et la fin d’un seul mouvement.
c’est pour cela également que je n’éprouve pas le besoin impératif de me diversifier à outrance, le peu que je sais me suffit à évoluer dans la voie que j’ai choisie (qui ne correspond pas obligatoirement à l’efficacité telle qu’on la conçoit). Quand je dis le peu que je sais, ne soyons pas trop modeste quand même car les différents "senseï" qui m’ont fait bénéficier de leur savoir (et l’auteur de l’article en a fait grandement partie) m’ont quand même permis d’être là où je n’aurais oser espérer.
Je n’ai aucun problème à dire que même si les nombreux stages et mon travail personnel a été primordial, je dois énormément à l’auteur (et bien sûr à beaucoup d’autres) non seulement sur le plan technique, les personnes qu’il m’a fait rencontrer et aussi si je n’avais pas obtenu le niveau de Godan IFNB en 1997 par son intermédiaire, je n’aurais certainement pas pu présenter mon Rokkudan en 2001 avec l’IMAF.

Respect

Maintenant haut gradé et kyoshi dans une organisation traditionnelle Japonaise, je sais que les grades et titres ne veulent pas toujours dire grand chose mais il ne faut pas cracher dans la soupe comme on dit et je veux faire savoir que je suis conscient de ce qu’il m’a apporté (parmi d’autres), et que je suis toujours admiratif de l’enthousiasme avec lequel non seulement il cherches à élargir ses connaissances mais également à les transmettre.

Celui qui a trouvé l’auteur de l’article dont il est question sur facebook gagne le droit de laisser un commentaire 🙂

Tout ceci pour vous dire que si vous voulez devenir un champion, être au top de vos performances physiques, faire des prouesses techniques hors du commun ou bien encore devenir un ténor de la self défense vous garantissant une sécurité absolue en cas d’altercations dans la rue, passez votre chemin, le TAIKIBUDO ne peut rien pour vous; pire encore il pourrait bien vous rendre moins performant que votre potentiel de départ. Il faudrait bien sûr savoir ce que l’on entend par “performance”. Soyez indulgent, le soleil parfois frappe fort sur les têtes sensibles.

Dragoncool 01

N’hésitez pas à vous rendre dans la page “accueil” pour avoir accès aux réseaux  nous concernant mais rappelez vous que l’amitié virtuelle n’est pas ma tasse de thé.

Trait

le courage n’est pas de ne pas avoir peur, mais d’avoir peur et de le faire quand même

1 réflexion sur « Avant de reprendre »

  1. Un lecteur de cet article me signale que ce n’est pas avec ces arguments (en rouge en bas de l’article) que l’on va augmenter le nombre de pratiquants de notre discipline.
    Ma réponse est que premièrement je n’ai jamais dit que je voulais rendre la discipline « populaire » et ensuite que cela peut éviter à ceux qui touchent un peu à tout de venir perdre leur temps et le nôtre.
    Le nombre de pratiquants d’une discipline et/ou le nombre de disciplines pratiquées n’a jamais été synonyme de qualité dans le budo traditionnel.

Les commentaires sont fermés.