A méditer

Que ce qui suit ne rebute pas les pures et dures pratiquants d’arts martiaux (les guerriers) car qui peut le plus peut le moins et l’un ne va pas sans l’autre, il n’y a pas d’incohérence à suivre plusieurs voies qui en fait n’en sont qu’une seule; il suffit de savoir à quels moments une voie est plus appropriées que l’autre sans jamais les dissocier complètement.

l’art de noyer le poisson (si vous ne comprenez pas, ce n’est pas grave; moi non plus !) mais je peux vous expliquer quand-même (?)

La pratique doit amener à diverses réflexions sur le rapport que l’on a avec les autres (autant qu’avec soi-même) pour qui pratique un “BUDO” qui avant tout devrait aider à la compréhension de l’autre et non à sa destruction.

Après ces réflexions, on comprend que la pratique du BUDO implique un comportement différent dans nos relations avec le monde extérieur parce qu’il développe une sensibilité nous donnant la capacité de deviner les intentions de sorte de pouvoir leur donner une réponse adaptée afin d’éviter un conflit possible, parce que le but de la pratique du BUDO est la paix envers soit même et aussi envers chaque être humain.

Trait[1]

une réflexion parmi tant d’autres (pas de moi)

avoir « raison » n’a aucun sens.

L’idée selon laquelle vous avez « raison » est l’idée selon laquelle quelqu’un d’autre a « tort ».
La solution que vous appelez « parfaite » est la solution que quelqu’un d’autre va appeler « infaisable ».
La position qui vous semble inattaquable est la position que d’autres vont attaquer.

Qu’est-ce qui va résoudre tout ça ? pas l’attaque, c’est sûr.
Et la défense non plus. Alors que reste-t-il ? Le simple amour humain.
Le genre d’amour qui dit : « Peu importe qui a tort ou raison.
Ce qui compte c’est que tu ne sois pas blessé. Et que nous puissions tous les deux en bénéficier.
Tous les vrais bénéfices sont communs. »

Amour

Vous pouvez transposez cela dans diverses circonstances de la vie de tous les jours autant que dans un dojo, dans une conversation courante autant que dans une application technique voir dans le combat, il vous faut simplement savoir si votre “budo” est censé vous apporter autre chose qu’une efficacité éphémère d’un coup de poing ou de pied si parfait qu’il soit.

Trait[1]

Vous en voulez encore ? (toujours pas de moi)

Certains pensent que le calme est une vertu innée. (faire comprendre que l’on ne peut pas changer est incohérent avec la pratique d’un budo véritable)
  C’est totalement FAUX !
  Voici 10 idées reçues sur le calme :
1. On est point une personne calme à la naissance.
  Non, on le DEVIENT !
  Les personnes calmes ont développé cette qualité par de l’expérience et/ou un enseignement particulier.
2. Le calme est un comportement d’effacement
  Non, c’est une attitude d’écoute.
  Le calme éveille les sens et permet une présence qui renforce l’influence personnelle.
3. Les "calmes" ne sont pas assez réactifs
   Faux, c’est parmi ces gens que l’on recrute pour des postes à responsabilité les plus élevées.
   Un calme sera souvent plus organisé et réagira de plus manière judicieuse sans faire d’erreur.
4. Le calme s’acquière par la relaxation
  Oui et non. La détente aide mais, ne génère pas de calme profond en toutes situations.
Le calme s’acquière par :
  – le détachement
  – le contrôle émotionnel
  – la maîtrise des impulsions
  – la concentration de la pensée
5. Le calme permet de vivre moins stressé
   Oui, car il permet de prendre la hauteur nécessaire pour être 2 fois moins sensibles des effets psychosomatiques du stress.
   Il semble que les calmes sont aussi plus à l’écoute de leurs sensations internes.
Ce qui est un facteur de gestion du stress très important.
7. Il y a 2 types de calmes
   Oui, il y a les calmes fragiles. Ce n’est pas à proprement parlé de véritable calme, car il est causé par un manquent d’énergie, de fatigue.

   Et, il y a les calmes / puissance. Ce sont ceux qui accumulent de l’énergie. Ils la gardent en eux comme une énergie précieuse, grâce au pouvoir du calme.

 

Serenité

8. Le calme s’apprend
   Oui, c’est même un enseignement à part entière.
   Un maître du calme est celui qui va vous indiquer la voie, le chemin (le tao) du calme.
9. Le calme densifie la pensée
   Oui. Elle permet à la pensée de devenir plus précise, plus concentrée et perspicace.
   L’agitation, au contraire, disperse et affaiblie la pensée en lui privant de sa capacité de réflexion profonde.
10. Le calme n’est pas naturel
   Au contraire, le calme est un état naturel.
   Il est impossible de rester dans un état d’agitation, de nervosité en permanence.
   C’est comme une pierre jetée dans l’eau. Elle trouble et agite la surface. Mais, le calme revient toujours à la surface des eaux.

 

Energie

 

Pour ceux que le développement personnel intéresse, je peux vous transmettre une excellente adresse, de plus le responsable est un pratiquant d’arts martiaux de haut niveau.

 

Trait[1]

 

L’image d’un pratiquant de si haut niveau qu’il soit et qui après un accrochage sort de sa voiture en hurlant prêt à vous en décrocher une, et même s’il s’excuse après coup; n’est pas l’image que je me fais d’un véritable maître. mais ceci n’est que ma perception qui n’est pas obligatoirement la bonne.

Ouf ! c’est fini pour aujourd’hui, sur ce je vais arroser mon jardin pour digérer tout cela et au plaisir de converser avec vous.

Mais si vous aimez cela, voici la suite ICI

 

Dragoncool mini