Expression libre

LE MOT D’UNE PRATIQUANTE.

image

Comme bon nombre d’autres femmes, j’imagine, les Arts martiaux représentaient pour moi un monde clos et teinté d’une certaine violence, réserve surtout au sexe masculin.

Ayant entendu parlé, d’une section de TAIKIBUDO à Montereau, j’ai voulu me rendre compte par moi-même de ce qu’il en était.

La surprise fut totale, les pratiquants que je rencontrai, faisaient preuve de gentillesse de patience et de grand calme, vis à vis des débutants tels que moi (c’est à dire, totalement ignare en Arts martiaux) Ce premier contact m’ayant satisfait, je me suis inscrite, je pratique depuis à ma grande satisfaction.

Je voudrais dire ici, puisque je parle en tant que pratiquante, ce que j’ai trouvé dans le Taikibudo. Sur le plan physique, il m’est agréable et rassurant, de maîtriser mon corps et l’énergie qu’il contient, afin d’améliorer sa souplesse, sa résistance; de posséder des techniques qui me permettent de répondre presque de façon automatique, sur des attaques données (il reste encore à faire!) le tout sans avoir à dépenser une force de Titan. En utilisant simplement les vibrations de notre corps. ce qui vous en conviendrez, est un grand avantage lorsqu’on est une femme.

Sur le plan relationnel, l’esprit fondamental du Taikibudo est basé sur l’entraide, qui développe le respect de la personne qui accepte de "combattre" avec

l’envie de lui donner le peu que je sais, et d’accepter de recevoir ce que l’on veut bien me donner en échange.

image

Toutes ces notions, physiques et psychiques m’ont apporté beaucoup plus de calme intérieur et de concentration, et une plus grande assurance, vis à vis d’éventuelles "agressions".

Une page, c’est à la fois court et long pour dire ce que l’on voudrait dire, j’espère seulement, qu’avec ces quelques impressions, j’ai pu faire passer mon bonheur de pratiquer, et susciter chez d’autres l’envie de commencer. Je ne veux pas terminer, sans mentionner l’esprit d’amitié qui règne dans notre club, que nous devons à tous, anciens et nouveaux groupés autour de l’entraîneur, qui n’a de cesse de le promouvoir.

 

Anonyme mais non Inconnue

image

 

Si vous aussi vous voulez laisser vos impressions sur votre pratique, n’hésitez pas à envoyer un petit article (public ou privé au choix)

 

Trait

 

Les trois tamis de Socrate

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute réputation de sagesse. Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

"Sais-tu ce que je viens d’ apprendre sur ton ami ?

– Attends un instant. Avant de commencer, peux-tu me dire si tu as fait passer ce que tu vas me dire par les trois tamis ?

– Les trois tamis ?

– Le premier tamis est celui de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

– Non. J’en ai simplement entendu parler ….

– Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer en utilisant un autre tamis, celui de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?

– Ah non ! au contraire.

– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certains qu’elles soient vraies. Tu peux peut-être encore passe le test. Car il reste un tamis, celui de l’utilité. Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

– Non. Pas vraiment.

Eh bien !, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quand à toi, je te conseille de l’oublier ….".

Paroles de sagesse de Socrate

Dragoncool mini