La comédie humaine

Un nouvel article de notre ami Daniel CABANNE que je partage sans modération, surtout qu’il est en phase avec mon état d’âme du moment après avoir entendu dire par un haut gradé que la philosophie “c’est de la merde”.

DG

le bonheur ne provient jamais du pouvoir sur les autres
Rendez quelqu’un d’autre puissant et vous deviendrez deux fois plus puissant que vous ne l’étiez.

Ceinture noire & blanche

 

Simplicité, naturel, hypocrisie ou la comédie humaine.

Le comportement de chacune des espèces animales vivant sur Terre, de même que celui de l’Homme, varie en fonctions de nombreux critères. Le milieu dans lequel ils évoluent : leur entourage proche et familier ou étranger, leur position dans le groupe dans lequel ils vivent, le climat, leur condition physique, leur dépendance vis-à-vis du groupe, mais aussi la satisfaction de leurs besoins vitaux, leurs intérêts, leur recherche de protection, de domination… , tout cela influe sur leur comportement. Si la plupart du temps les spécialistes des animaux sauvages ou domestiques connaissent souvent les réactions auxquelles ils peuvent s’attendre dans certaines situations ou conditions données, il n’en est pas toujours ainsi pour l’Homme. Le degré d’évolution de la pensée humaine par rapport aux autres espèces vivantes sur Terre a fait de celui-ci l’être vivant le plus élaboré, doué d’un pouvoir exorbitant par rapport aux autres espèces résidant sur notre planète. Le comportement de l’Homme est parfois difficile à comprendre et encore moins à prévoir, si nous ne sommes pas plus ou moins formé à la psychologie comportementale propre à notre espèce.

 

zen

 

La citation de l’écrivain français poète et moraliste, Christian Bobin " Ne rien prévoir, sinon l’imprévisible. Ne rien attendre, sinon l’inattendu " reflète bien la complexité sans limite de la pensée humaine. Le cerveau humain est un des mystères les plus incompréhensibles de l’univers. De ce fait, il en découle que la psychologie le concernant est aussi complexe. Néanmoins les études menées jusqu’à nos jours ont permis de découvrir pas mal d’éléments assez précis. En ce qui concerne le cerveau, il demeure encore beaucoup de zones qui posent encore de nombreuses interrogations. Contrairement à l’aspect purement biologique de l’étude du cerveau, l’étude de la psychologie humaine se comprend au regard de l’individu comme étant au cœur d’une société, d’un groupe. L’être humain est un être social, c’est une réalité indiscutable, et il est d’une telle différence, d’une personnalité à l’autre, que l’étude du comportement en devient bien délicate, tout en étant extrêmement passionnante ! Si nous pouvons prévoir de nombreuses réactions de diverses espèces animales dans des situations précises, il n’en est pas de même pour l’espèce humaine. En effet, nous avons trop souvent besoin de nous mettre en avant, de nous vanter d’avoir fait ou accompli telle ou telle chose, acceptant une charge, une fonction, sans être sûrs de pouvoir l’effectuer ou l’assumer. Nous faisons de beaux discours, de fausses promesses tout en sachant que nous ne les tiendrons pas ! L’être humain est vraiment complexe ! Si certains animaux sont agressifs, pour la majorité d’entre eux, c’est souvent par nécessité vitale ou pour se défendre et protéger ses petits.

Il n’en est pas de même pour l’Homme qui, bien souvent, agira ainsi par ambition, désir de puissance et de pouvoir,

ou tout simplement pour posséder un bien, sans nécessité vitale aucune.

tao

 

Les arts martiaux n’apportent pas non plus à tous ses pratiquants cette sagesse prônée par les grands maîtres. Vantardise, hypocrisie peuvent également s’observer en leurs seins. Je me souviens, encore porteur d’une ceinture de couleur, que les karatékas ceintures noires, dans les stages, s’entraînaient entre eux, dédaignant inviter une ceinture de couleur inférieure à la ceinture marron, argumentant de manière fallacieuse qu’ils auraient perdu leur temps et ne se seraient pas entraînés d’une façon profitable et efficace. S’entraîner avec sérieux c’est bien. Mais acquérir en plus un mental d’acier et posséder une philosophie prenant exemple sur celle des grands maîtres c’est mieux. Dans les arts martiaux, les pratiquants les plus gradés devraient toujours se comporter de manière simple, naturel, sans hypocrisie, ni comédie d’aucune sorte dont aucun pratiquant, même débutant n’est dupe.

Passons du " moi, je… " au " nous autres… ".

 

Devenons des adeptes de la pratique du " yin et du yang ".

Yin Yang Coeur

 

Je terminerai par une citation du grand philosophe chinois Confucius qui disait :

 

" Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d’ennuis te seront épargnés "

 

Bon courage à tous sur la voie des arts martiaux traditionnels que vous avez empruntée.

 

salut

 

 

Merci donc à Daniel CABANNE qui par ses articles, nous permet une réflexion profitable sur la raison de notre pratique en essayant de l’orienter dans certaines valeurs qui pourront éventuellement nous aidez à avoir des relations saines et “humaines” avec les autres et pas seulement sur le tatami.

 

Trait

Quand nous devenons trop vertueux, quand nous pensons avoir
tellement raison, nous devenons dangereux pour
nous-mêmes et pour les autres.

Dragoncool mini

Si vous trouvez des choses bizarres sur ce blog, comme certains me l’ont fait remarquer à mot couvert,

c’est simple; n’y venez pas