l’amitié

Comme vous le savez, mais c’est une opinion personnelle; il ne peut y avoir de copinage entre un élève et son senseï (pour un véritable enseignement traditionnel) sauf mais c’est très rare si cet état n’est présent qu’en dehors du dojo et encore avec certaines mesures.
Il est par contre important que des liens puissent se tisser entre les élèves tout au moins en ce qui concerne l’étude du Taikibudo (la voie du guerrier pacifique)

Pour l’amitié, cela est différent puisque le véritable ami doit savoir tenir sa place et être là quand vous en avez besoin, ni plus ni moins car il sait ce que vous attendez de lui et réciproquement sans avoir besoin de spécifier quoi que ce soit en ce qui concerne la sincérité, la spontanéité, l’honnêteté, la confiance, le service attendu, le respect réciproque.

image

Il va sans dire que l’amitié entre un élève et son senseï est quelque chose de rare, et pour ma part il m’est agréable d’en compter quelques uns (les doigts de ma main suffisent) je ne parle pas des liens d’amitiés ordinaires, je parle du véritable ami sur qui vous pouvez compter pour être présent pour partager vos joies mais aussi vos peines, à qui vous pouvez confier vos secrets en toute confiance et qui saura les partager sans jugement mais simplement pour vous faire savoir qu’il est à l’écoute et que vous pouvez vous libérer sans aucune gène et même s’il n’est pas obligatoirement et intégralement avec vous, il ne sera jamais contre vous.

Il y a aussi les faux amis qui se souviennent de vous quand ils ont besoin d’un service, qui acceptent d’entendre des choses négatives à votre sujet et parfois même y adhèrent; mais on va faire en sorte d’en nier l’existence ou de se persuader qu’à un certain niveau de pratique on saura les déceler et donc à même de s’en écarter.

image

Aussi quand on est ami avec quelqu’un qui pratique encore (surtout si vous êtes son senseï) c’est une satisfaction et une richesse relationnelle sans pareil mais on peut toujours se demander si cette amitié serait encore présente si aucun intérêt commun nous liait; vous savez comme dans le travail ou l’on croit avoir des amis et dont vous n’avez plus aucunes nouvelles après la vie professionnelle, ou des amis communs dans votre couple qui change de trottoir après votre séparation. Il en est de même en ce qui concerne une vie de pratiquant, d’arts martiaux en ce qui nous concerne.

Maintenant garder des liens d’amitiés avec une personne qui change de pratique ou ne pratique plus depuis des années voir des dizaines d’années suppose une complicité relationnelle du souvenir de deux personnes qui se sont estimés et qui ont conscience de ce que chacun a pu apporter à l’autre, on peut alors dire que cette amitié qui ne dépend plus d’une activité commune est pure, sincère et inestimable.

image

J’ai également la chance d’avoir une ou deux personnes qui correspondent à cette description et l’occasion m’est donnée d’en citer une que certains connaissent bien, mon ami RENAUD que j’ai eu comme élève pendant quinze ans et qui se souvient comme si c’était hier de tout ce qu’il a vécu (pour lui, de peu ordinaire) à l’époque ou on peut dire une relation forte de maître à élève s’installait avec une confiance absolue.

Je peux dire qu’aujourd’hui c’est moi qui suit honoré d’être son ami en toute simplicité mais avec tellement d’intensité.

Son bonheur actuel, il le mérite bien avec cette belle personne Ioana qui est devenu sa femme et qui compte maintenant également parmi notre cercle d’amis très restreint mais solide.

TOUS NOS VOEUX DE BONHEUR

 

image image 
 
Mariage_Renaud_033
Une bien belle famille
 
Merci pour ces bons moments de partage et d’amitié
 
Dragoncool mini