Stage LE Novembre 2018

Pour info : ce samedi avait lieu le blocage dit du 17 novembre. Dans le viseur de ceux qui se font appeler les "gilets jaunes" :

Ce qui n’a nullement empêché les stagiaires motivés de se rendre sur les lieux du stage, il suffisait simplement de partir plus tôt.

La preuve en image :

image  merci pour cette participation active au perfectionnement technique de l’école
Stage Technique

Quelques notions abordées :

  • Accepter sans complaisance, notion du juste milieu; on accepte la technique du partenaire à la condition que cette dernière soit cohérente
  • Refuser la technique du partenaire afin que ce dernier soit en mesure de trouver une solution adaptée (adaptation)
  • Se servir de la technique du partenaire pour la retourner contre lui (opportunité)
  • le partenaire enchaine un atémi pendant ma tentative de projection, au début ou à la fin (disponibilité)
  • Respect des règles déontologique ou étiquette en Taikibudo (touche, partenaire, nom des techniques, salut)
  • Randori LE, respect de l’état d’esprit, initiative et adaptation, ne pas oublier les saisies
  • Responsabilités des enseignants et des cadres administratifs qui doivent travailler ensemble

Contact

image

des stagiaires motivés pour une meilleure compréhension du randori libre-entraide

image image

les plus jeunes très attentif aux conseils de Guillaume H.
Le sensei en pleine démonstration avec Farid M.

image
Un bon groupe plein de promesse

Détails de la participation à la démonstration du libre entraide.

Pour pouvoir participer à la démonstration de Libre Entraide, respecter les points suivants :

Ceinture verte minimum afin que le randori respecte les principes du libre entraide et que cela représente un minimum de bagage technique.

Les ceintures noires sont les bienvenues pour démonstration

Il n’y aura aucun classement lors de cette manifestation

Récompense pour ceux qui ce seront inscrits à l’avance

Pour cette démonstration, l’élève peut choisir un partenaire de son club s’il le souhaite.

Le choix d’un élève d’un autre club étant souhaitable.

En revanche, il est impératif que le binôme pour cette démonstration, ne soit pas le même binôme que le randori pré-arrangé (thème de la prochaine rencontre)

image

Logo_barre_TKB

image

Guillaume H., Christophe S., Nicolas V., Sylvain V., Delphine V., Florian B., Nathan S., Guillaume O., Frédéric M.
que du bon, du moins gradé au plus chevronné.

Compte-rendu de l’Ecole des Cadres  CAMA TAIKIBUDO:

Première session de la saison.

Sous la direction de Gilles A, assisté  de Yahya Y .

En parallèle  de la rencontre inter-clubs TAIKIBUDO de la saison, la première séance de formation des pratiquants et futurs instructeurs ou assistants de l’école TAIKIKAN a eu lieu dans le Dojo de Montereau . Le thème  était la responsabilité civile et pénale qui peut être déterminée en cas d’accident sportif. Le groupe de 3 élèves suivants Florian B, Guillaume O et Nathan S se destinant à l’encadrement plus tard ont apprécié de plancher sur un sujet de culture juridique à priori difficile, mais qui a été rendu intéressant par la participation active de tous.
En effet le groupe a étudié un document fourni par l’EdC sur :
« le traitement des accidents sportifs au regard des règles de responsabilité  avec les conséquences juridiques, les règles en matière de responsabilité et les différentes formes de responsabilité » 

Ils ont lu le document, puis ont échangés entre eux, enfin ont répondu aux questions de l’équipe de l’EdC. Ce fut l’occasion d’illustrer le propos par des cas concrets .
Un tour de table de synthèse a permis de fixer les idées des uns et des autres.

Il a été défini de se retrouver pour une 2eme session un samedi matin de Janvier pour asseoir les connaissances et continuer le cursus de formation de ces futurs encadrants en TAIKIBUDO.

             Le Dimanche 18/11/18 à Montereau
                        Y Yahya et Gilles A

image

Samedi matin :

En ce samedi matin du 17 Novembre 2018, 15 pratiquants du gilet bleu, enfin veste bleue (serait plus appropriée) se sont réunies autour de leur leader ou plutôt Senseï, je devrais dire, afin non pas de décider d’une quelconque action de blocage mais plutôt les actions que tous Yudansas doit mener dans l’évolution du Taikibudo et de sa pratique martiale.

En effet, ce stage dirigé par Denis Gauchard Senseï (fondateur du Taikibudo) se voulait technique et réservé à ceintures marrons et noires. Les clubs de Montereau (8 élèves), Ville Saint Jacques (3 élèves), Montigny-Lencoup (2 élèves) et Salins (2 élèves) ont répondu présent.

Les thèmes abordés lors de cette intense séance d’entraînement ont été divers et variés. Il y a eu notamment un rappel des règles de déontologie en Taikibudo (travail de touche avec un partenaire par exemple) et un rappel d’une notion plus qu’importante en Taikibudo, la notion de juste milieu (être capable d’accepter sans complaisance la technique de l’autre à partir du moment où elle est « efficace »).

Coté travail technique, les 3 notions techniques ont été étudiés. Tout d’abord, la technique de maîtrise du partenaire ou de projection est « efficace » et réussie, le partenaire accepte donc la technique. 2ème notion, la technique ne fonctionne pas ou le partenaire « s’oppose » (notion de question que l’on pose au partenaire qui défend afin qu’il trouve une solution). A ce moment, le Tori doit trouver une solution cohérente tenant compte de la position, de l’équilibre du partenaire, de sa stabilité et de son niveau technique. 3ème notion, être capable de se servir de la technique de son partenaire pour la retourner contre lui. Une notion développée et approfondie qu’à partir d’un certain niveau (3ème Dan).

L’ensemble des pratiquants présents furent ravies de ce premier stage technique. Car en effet, c’est une nouveauté de cette saison 2018-2019 et surtout une volonté de Denis Gauchard Senseï, de réunir toutes les ceintures marrons et noires afin de leur transmettre les fondements même du Taikibudo que ce soit au niveau philosophique, que technique.

Samedi Après-midi :

Thématique : le Libre entraide. Et c’est sous la houlette de Gilles Ardoin (responsable technique du Club de salins) et Guillaume Hoareau (responsable technique du club de Montigny-Lencoup) qu’une trentaine de Taikibudokas se sont regroupées sur les tatamis du dojo de Montereau Fault Yonne (77).

Après un travail collectif proposé par Gilles Ardoin afin d’introduire cette notion de libre entraide, une séparation de niveau fut réalisée. Les enfants ont été pris en charge par Guillaume et les adultes par Gilles afin d’aborder plus en détails cette notion de libre entraide si difficile à comprendre parfois (surtout chez les enfants). Bien sur, afin que les enfants et adultes puissent profiter de l’enseignement des deux Senseï du jour, Gilles et Guillaume ont changé de groupes.

A cette occasion, des démonstrations ont été proposé mais toujours dans le cadre du libre entraide. Malheureusement seulement 4 élèves s’étaient inscrits à l’avance. Madouani Mohamed Montereau), Madouani Azzedine (Montereau), Basaram Emir (Montereau) et Parault Romain (Montigny-Lencoup). Ils nous ont proposé de très bonnes démonstrations et ils participent chaque saison à cet événement et nous les voyons progresser d’années en années. Félicitations à eux. Mais Ouafa et son partenaire de club Angelo, des ceintures noires fraîchement obtenues, nous ont aussi gratifiés d’une belle démonstration. Certes, ils n’étaient pas inscrits mais tout désigné pour démontrer à tous les participants ce que représente le libre entraide à ce niveau.

Pendant ce temps-là, Denis Gauchard Senseï s’occupait personnellement et avec l’aide de Faird Merouk (RT du club de VSJ) de 2 élèves (Christian de Montereau et Marco de Montigny) qui doivent pour Juin 2019, présenter leur 3ème Dan en Taikibudo. Ils ont pu constater que la route vers le 3ème Dan est longue et très difficile mais des plus passionnantes. Mais aussi que les différents responsables de club seront présents pour leurs prodigués les meilleurs conseils.

L’assiduité de tous ces élèves a été récompensée par un petit gouter (proposé par le club de Montereau et sa présidente, Isabelle Lacour) et des remises de récompenses à tous les enfants présents et un diplôme de participation remis en tout fin de stage.

image

Dimanche matin :

Ce n’est pas le froid et le givre sur les voitures qui ont dissuadé ces 9 Taikibudokas de venir au dojo de Montereau pour suivre pour cette première session de la saison, l’école des cadres pour 3 d’entre eux et la commission technique pour 3 autres.

L’école des cadres dirigé par Gilles A. (le responsable) et assisté de Yahya Y, ont proposé à Nathan S (VSJ), Guillaume O (Montereau) et Florian B (Montereau), un thème concernant la responsabilité civile et pénale en cas d’accident sportif (voir compte rendu ci-après).

Guillaume H. (responsable de la commission technique) a proposé à Delphine V (Montereau), Nicolas V (VSJ), Sylvain V (Montereau) de travailler plus en détails et au travers d’éducatif le kata de Ken happo et les 2 premiers enchaînements de Taiki No kata en vue de leur évaluation de 2ème Kyu. Ils ont pu constater que beaucoup de chemin reste encore à parcourir pour le 1er Dan mais qu’ils sont surtout sur la voie. Bien évidement le résultat de leurs évaluations est positif pour les trois malgré quelques observations faites. Cela permettra à leurs responsables techniques respectifs, de trouver des pistes d’amélioration pour chacun d’entre eux.

Guillaume H. a pu par la même occasion, redéfinir les critères d’évaluation auprès des trois candidats présents à l’école des cadres. Des critères qui doivent être communs à tous les responsables techniques afin que tous allions dans le même sens lors d’une évaluation de niveaux. Des critères du genre, Garde, Tenue, Attitude générale, distance, concentration, stabilité et efficacité, etc. Nathan, Guillaume et Florian ont pu vérifier directement tous ces critères lors de l’évaluation de niveau des 3 candidats au 2ème Kyu.

Et pour ce dimanche, nous avons aussi eu la visite du club de la Chapelle Saint Luc (10). Bien sur, ils ne sont pas venus uniquement pour savourer le café proposé par le club de Montereau. Denis Gauchard Senseï s’est occupé personnellement d’eux et avec l’aide de Farid M. (RT du club de VSJ) avec pour objectif, la révision du programme de 3e et 4e Dan. Ils ont quitté la Seine et Marne pour l’Aube avec de quoi travailler afin de parfaire ces niveaux si difficile à obtenir et si difficile à maintenir à niveau. Du moins sans recherche personnelle.

Un grand merci à tous les participants qui se sont rendus disponibles tous les weekend malgré les manifestations qui étaient prévus sur les routes. Merci au club de Montereau d’avoir accueilli ce stage. Et nous vous donnons rendez-vous en mars 2019 à Salins pour la rencontre Pré-Arrangé.

Guillaume H.
Resp stage et rencontre

Logo_barre_TKB

image

salut