Le Taikibudo en stage avec IMAF

Depuis un certain nombre d’année, les membres du cama-taikibudo se rendent en stage avec imaf-France autant au niveau national que international

Ceci n’est qu’un aperçu des nombreux stages effectués et il est fort de constater que si le responsable technique de notre discipline est toujours présent il est souvent entouré de quelques élèves, ce qui n’est pas toujours le cas de tous les enseignants de club.

Mais qui peut encore trouver à redire sur notre engagement auprès de cette organisation qu’est IMAF KOKUSAI BUDOIN.

Evidemment on peut toujours dire qu’on est pas les seuls, que l’on peut faire mieux mais je pense que il faudrait déjà que tous le monde en fasse autant

 

image

Le site officiel IMAF-France   Le site du CAMA-TAIKIBUDO

image

 

image

image

 l’historique des stages IMAF en local

image

Cet historique est loin d’être complet mais déjà un bon aperçu de notre investissement

(des liens seront bientôt disponibles pour les photos)

image

Evidemment qu’il n’y a pas à se justifier auprès de qui que ce soit, sauf peu-être auprès de soi-même, cela fait toujours du bien de se dire que l’on a fait de son mieux et de pouvoir demander quelques efforts à ses élèves qui parfois se demandent si votre statut actuel est arrivé un soir de pleine lune par l’opération du saint esprit.

Un exemple de Passeport bien rempli qui je pense, sauf si l’on reste au bord du tatami (cela arrive parfois) ne peut être que le témoignage d’une envie de partager, d’évoluer avec des pratiquants et des enseignants que l’on estime sinon je ne vois pas l’intérêt.

Mais à qui donc appartient ce passeport ………?

Stage IMAF_01_page_1 (Minimizer) Stage IMAF_02_page_1 (Minimizer) Stage IMAF_03_page_1 (Minimizer)

 

On en profite pour remercier IMAF-France à travers son président Antoine Torres Kyoshi sans qui certains stages auraient pesés financièrement parlant si une aide n’avait pas pu être accordée (voyage au Japon, stage international en Hongrie) pour les principaux et d’autres encore non moins intéressants.

Dans la moindre mesure le groupement cama-taikibudo aide parfois en frais de route et entrée aux stages IMAF ceux qui montrent leur bonne volonté à se déplacer en stage et représenter au mieux notre discipline; mais il n’y a aucune comparaison de moyen car ce n’est pas avec 150 adhérents et des stages internes à 6 € avec parfois deux ou trois élèves par club que la trésorerie peut se permettre des largesses, aussi chaque responsable de club devrait pouvoir se faire aider par son club d’appartenance.

image

Que ce soit clair, aucun regret, aucune demande de reconnaissance mais simplement faire savoir au plus grand nombre qu’on ne peut obtenir quoi que ce soit sans un minimum d’investissement (Pierre-Yves C. résume très bien cette remarque dans son commentaire); et quand je dis “obtenir” cela ne se limite pas aux grades, aux titres, à la technique mais également à la connaissance générale, à l’ouverture des autres pratiques et à la relation amicale avec les autres pratiquants.

On ne peut empêcher certaines remarques qui me rappellent parfois le monde du travail (le mien) ou ceux qui ont du mal à se bouger (beaucoup de mal) son remercié dés que ils daignent faire une petite action (loin de justifier leur salaire) alors que ceux qui font leur travail quotidiennement ne manquent pas d’avoir des remarques désobligeantes dés que exceptionnellement ils font une pause (ainsi va la vie)

J’ai toujours dit que l’on comprend très bien que entre la famille, les finances, les stages internes, et les stages d’organisations plus importante on est bien obligé de faire des choix et il n’a jamais été reproché à qui que ce soit de ne pas être présent à chaque manifestation mais certains ne font aucun effort et on peut bien se demander à quoi bon faire partie d’un groupe. En ce qui concerne le cama-taikibudo il y a trois stages dans l’année, si chacun fait l’effort de venir au moins une fois à l’un de ces stages, cela ferait une bonne moyenne. en ce qui concerne l’IMAF, nous nous sommes toujours fait un devoir d’être présent à tous les stages nationaux et internationaux depuis quinze ans, si tous les responsables de clubs et assistants s’y rendaient même tous les deux ans, la moyenne serait également respectable. Evidemment si les stages venaient à se multiplier, cela deviendra plus difficile mais également cela permettra d’avoir des stages plus accessibles en terme de distance.

A noter également que nombre de stages effectués n’avaient aucun objectif soit de remise de diplôme, soit de Passage de Grade; mais en priorité le plaisir de se retrouver entre pratiquants de différentes disciplines pour le partage et l’amitié qui si je ne m’abuse fait partie intégrante de la philosophie des fondateurs.

 

salut

Tradition Budo et self défense

Un commentaire vient d’être posté par notre ami Pierre-Yves Campagnac Renshi et Rokkudan en Taikibudo et promu récemment Godan en Nihon Jujutsu de la Kokusai Budoin IMAF.

diplome

Ce commentaire pouvant passer inaperçu, car reprenant un article paru il y a quelques temps déjà (suivre ce lien) je me permet de le publier dans ce nouvel article de la catégorie “La chronique de PYC”.

Trait

Autant prévenir tout de suite, la comprenote de ce commentaire intéressant à plus d’un titre n’est pas d’une accessibilité évidente au commun des mortels (dont je fais parti) notre ami Pierre-Yves est un érudit fin connaisseur de notre passion commune autant en historique, qu’en pratique et philosophie  et il mélange le verbe avec humour dissimulé pour mieux faire ressortir les multiples facettes des pratiques et surtout des pratiquants.

Et surtout rassurez vous, nullement besoin d’être un intellectuel (mais l’un n’empêche pas l’autre) pour pratiquer sérieusement et atteindre un niveau respectable dans nos disciplines.

Pour ma part, je n’hésite pas à demander de l’aide à Claudette ma muse et mon mentor; pour certaines compréhensions vaporeuses mais néanmoins  subtiles.

Dragoncool 02Trait

Tradition Budo et self défense par Pierre-Yves Campagnac

Un article qui, entremêlant beaucoup de choses, a le mérite de nous permettre d’y réagir et de tenter d’apporter quelques réflexions supplémentaires.
Tout d’abord, que les faux Budoka avancent d’un pas l’air contrit et tendent la joue gauche, ô ignorants, pervertis, dévoyés qu’ils sont !!!
Il existe plusieurs conception du Budo, mieux vaux le comprendre et l’accepter, sans cela on se sent toujours le "con" de quelqu’un (triste)… et l’on méprise (pire) …
Un vrai Budoka serait toujours une personne lumineuse pratiquant une discipline de combat d’origine japonaise à vocation martiale ou sportive ou philosophique ou les trois, qui y associerait TOUJOURS une dimension d’auto-perfectionnement global de sa personnalité.Il se remettrait en question régulièrement (shoshin), commencerait par donner l’exemple en s’appliquant à lui même une discipline rigoureuse sachant qu’il n’est en principe, dans sa clairvoyante lucidité,ni l’abbé Pierre, ni Takuan Soho, ni Miyamoto Musashi,et tenterait d’accueillir les "Autres" avec chaleur, dans leur différence, sans voir systématiquement en eux des brutes, des cons (currents), des incapables bref, de la crotte de bique fraîche … Ceci précisé, que les VRAIS Budokas s’avancent … et effectuent joyeusement un quadruples coup de pied retourné sauté à froid et les yeux fermés (signe secret et imparable de reconnaissance) !!!

tradition

"Traditionnel" est une notion qui semble désigner une somme IMMUABLE de principes culturels fondamentaux,transmis dans une communauté donnée, de génération en génération, dont on doit tenir compte, en principe, et jusqu’à preuve du contraire, pour mieux s’adapter au présent. On parle souvent de "tradition vivante", car les pieds dans le passé et la tête dans le présent. La Tradition morte, ou perdue, … on peut pas en parler, pardi !
Les arts martiaux sont tous respectables, mais à des degrés différents, les Budo (sportifs ou non), pacifiques et humanistes, occupant aujourd’hui le sommet de l’échelle des valeurs dans les sociétés dites civilisées, surtout en temps de paix,où ils forment plutôt des citoyens, les Bu jutsu occupant en revanche un échelon moindre, car plus pragmatiques et utilitaires, formant plutôt des miliciens, type de citoyenneté très appréciée en temps de guerre (comme c’est curieux !). Reconnaissons que les uns ne sont jamais allés sans les autres,et que les philosophes ont toujours prospéré à l’ombre des piques, les "barbares" tenus à distance de "l’empire" manu militari … Le tao quoi …
Il n’est pas curieux (j’ai dit curieux ?)que tout le monde se critique, car la Budo-sphère, ou monde des Zarmartio (sic), est devenue un grand centre commercial où chacun prêche pour sa Fédé, sa compète, son stage, sa ligne de sportswear à grand renfort de média (journaux, TV, web), de kimono,écussons et ceintures bariolés.
Oyez, oyez : "Ici nous sommes plus meilleurs! Ici vos ennemis seront plus morts! Ici devenez tous Grand Maître ou Champion super-vite sans transpirer car c’est dégoûtant!" …

bushido

La tradition des Bu Jutsu ou celle des Budo contient tout ce qui est nécessaire au combat de survie, encore faut-il en connaître les clefs, Kokoro (l’esprit) d’une part, et Waza (la technique), notamment ses aspects URA (à découvrir en cherchant et/ou en étant guidé) d’autre part. On tend à ironiser de temps à autre au sujet de tel Champion mis à mal dans "la rue" (qui rime avec "pue" non ?), mais on ne compte plus les occasions où des "bêtes" de Dojo ou de ring ont fait le ménage autour d’eux dans les mêmes conditions. Encore une fois, il s’agit plutôt d’une question d’individu : "Agneau en peau de tigre craint encore le loup" dit l’adage des Alpes du Sud (où les tigres foisonnaient autrefois …).
Les spécialistes du combat de rue, ou Self, ou Goshin Jutsu, vendent, souvent très bien, de l’auto-protection pratique et moderne, pas de la philosophie existentialiste, leur référence idéologique est donc plus naturellement le cadre juridique de la légitime défense, ils ne se sentent ainsi pas tenus de présenter un exposé vivant sur " la quête du Mushin dans la libération du Soi Véritable" …

zen

La tendance (mode) actuelle est au MMA (option gladiature et business)et à la Self-Défense (option l’autre méchant va venir nous taquiner tout à l’heure), qui sont des  orientations pour lesquelles j’ai encore la faiblesse de nourrir un l’intérêt (sans cesse décroissant). J’avoue piteusement que si j’avais 14 ans aujourd’hui je serais très attiré par le MMA, et que je ne dédaignerais pas d’effectuer quelques stages de Kravmaga "avé les copaings" … Il faut néanmoins reconnaître que ce n’est pas avec ces valeurs là que l’on va bâtir un monde meilleur, et qu’il s’agit plutôt d’un signe de décadence, d’un symptôme du mal qui mine notre société et notre époque (Matérialisme).
Nos techniques n’ont pas à être adaptées à la rue : ce sont avant tout des moyens d’éducations qui doivent transformer les hommes et la rue dans laquelle ils vivent … Le Dojo c’est le Dojo, une manière de faire exigeante qui doit tendre vers le haut, pas vers le vulgaire … N’oublions pas cette autre maxime Bas-alpine célèbre jusqu’au royaume de Khal-fouët : "Entraînement difficile, guerre facile !" …
A mon sens, les soucis des pro de la sécurité leurs appartiennent, ils forment une minorité utile (une élite, parfois) sélectionnée et habilitée à intervenir dans des circonstances particulières, extra-ordinaires.
Leurs méthodes de gestion de crise sont particulières , voire spécifiques à leurs terrains d’engagement, et ne sont pas toujours superposables aux modes de conditionnement sportifs ou de Dojo, en tout cas pas sous la même forme (degrés de vigilance, anticipation et identification de la menace, zone et comportement à risque, conduite d’évitement/dissuasive,non-verbal,suivi mental, appui, désescalade, …).
Tout le monde peut faire du spectacle, du rituel, du pré-arrangé, presque sa parade nuptiale dés lors qu’il s’agit de se montrer, de SEDUIRE  un public, les Budoka qui oublient que nombre de chutes sont volontaires et/ou amplifiées (voir Kote Gaeshi) comme les Goshin Jutsuka qui augmentent parfois (souvent ?) l’intensité de leur riposte et diminuent la progressivité de celle-ci.

La Voie

Notons qu’en sport de combat, lorsque tu en prends une vraie, tu le sais, et ça se voit … C’est si simple souvent la Vérité …
Il ne me paraît généralement pas utile de préciser à mes élèves adultes, souvent plus cortiqués que moi, qu’il est recommandé de toujours s’attaquer à plus faible que soi, ni que l’union fait la force, les prédateurs chassant souvent en bande depuis la nuit des temps, même que Sun Tzu l’a dit, bien qu’enrhumé … Citons cette autre sentence Bas-Alpine traditionnelle et attribuée à un vieux tigre local : " Si tu es petit, seul et à forte poitrine, tu m’intéresses !".
Si savoir courir (vite et longtemps) est un ancien élément de stratégie non-négligeable (voir le combat des Horaces contre les Curiaces …) et que c’est très bon pour la santé, je ne pense pas que cela revête la moindre importance dans un cours d’arts martiaux, car cela équivaut à "donner son dos", ce que certains preux Samouraï refusaient même morts, allant jusqu’à demander à leurs équipiers de tourner éventuellement leur cadavre face contre terre et tête vers l’ennemi, afin que leur courage ne soit pas mis en doute. Insister sur le TAI SABAKI me paraît plus astucieux, plus noble et plus conforme aux enseignements reçus dans le cadre du TAIKIBUDO et de la KOKUSAI BUDOIN IMAF JAPON, ainsi que dans toutes les salles de Boxes où de nombreux partenaires attentionnés ont eu à cœur de me botter … les fesses.
Au Dojo, sur le ring, sur parquet ou tatami, ou dans la vie tout simplement (essentiellement), on s’évertue à FAIRE FACE, en luttant contre la peur (NIDAN), en recherchant toujours la difficulté (aller inviter toujours plus "fort" que soit est une habitude à rappeler au Dojo, le confort n’y est pas une option !), parfois jusqu’au SACRIFICE(SUTEMI, fleur de l’esprit chevaleresque nippon):
viennent ensuite naturellement le sens des responsabilités, et le RESPECT (de soi et des autres).
Allez, zou, à l’entraînement !

k0648401

Stage International IMAF

Comme chaque année en début de saison, le stage international était organisé cette fois par la France à Strasbourg  au C.R.E.P.S.

Du 24 octobre au 26 octobre 2014

Trait

PLANNING SEMINAIRE

Entrainements :

Samedi : 9 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 18h00

Une super journée qui a débuté par la présentation de la délégation Japonaise par Antoine Torres Kyoshi président Imaf-France et qui visiblement était satisfait de la participation nationale.
Le repas de midi fut l’occasion de bons échanges d’impressions sur le déroulement du stage et les nouveaux venus qui s’y rendaient pour la première fois nous ont fait part de leur étonnement positif sur l’ampleur de la manifestation.

La soirée fut l’occasion d’un repas en commun dans une ambiance plutôt sympathique qui a permis de se connaitre un peu plus en dehors du contexte de la pratique, surtout en présence de nos senseï Japonais; dommage pour ceux qui ne comprennent pas que le message sur l’amitié des pratiquants ne se limite pas à la technique.

Dimanche : 9h00 à 12h30

Le plaisir de se retrouver, pour certains avec des petits yeux qui laissent deviner une soirée animée et en plus avec le décalage horaire et la confusion du planning, mais bon ils étaient tous là avec le sourire et n’ont pas démérité (pour la plupart) sur le tatami.
Je ne m’étendrais pas sur le contenu technique, mais en ce qui concerne le Jujutsu, John gage Senseï a rappelé l’importance des bases en ce qui concerne la distance, l’esquive et le déséquilibre.

Les photos en disant plus long que les mots, il suffit de regarder (même si certains se cachent)

Strasbourg 10-14

Egalement sur le site IMAF-France

france

Trait

Accueil Hébergement CREPS : Très belle structure accueillante dans un superbe parc, de plus le dojo était grandiose avec un tatami suspendu et assez grand pour réunir toutes les disciplines, ce qui a permis notamment au groupe de notre école plutôt orienté Jujutsu de pouvoir s’initier autant en Karaté, qu’en Aïkido, qu’en Iaido et qui prouve ainsi son esprit d’ouverture.

Remerciements à Didier OTTMANN qui avec toute son équipe nous a accueilli dans la bonne humeur et surtout une organisation sans faille.

Trait

 

stage europe pour france 

Europe

 

Trait

Ne concerne que le groupe CAMA-TAIKIBUDO
(mais tous les lecteurs sont invités à aller jusqu’au bout, peut-être utile à méditer certaines anecdotes)

Tous les inscrits du groupe étaient bien présents et n’ont pas fait que de la figuration :
Denis Gauchard, Hervé Vasnier, Gilles Ardoin, Guillaume Hoareau, Marco Milano, Farid Merouk, Armel Fourreau, Pierre-Yves Campagnac, Christophe Blanchard, Jérôme Theurier, Dominique Guerard sans oublier femmes et enfants venues accompagner ces courageux guerriers au cœur pacifique.

Strasbourg 10-14 Strasbourg 10-14

Antoine Torres (félicitation pour l’organisation) et Pierre-Yves Campagnac (un Godan bien mérité)

GroupeAprès le diplôme ?
Travailler dur pour le mériter

Merci de vos participations, le cama-taikibudo a bien été représenté par ses clubs et responsables techniques. En plus de ce qui est convenu pour les enseignants, tous les participants se voient offrir un cours particuliers à leur convenance et selon disponibilité (uniquement pour ceux qui pensent que cela peut leur apporter quelque chose) un ou deux peut-être.

ANECDOTES :

Un jour un élève et ami de haut niveau de notre école m’a lancé une remarque sur le ton de l’humour

on vient surtout au stage IMAF pour chercher les diplômes”

Ayant depuis quinze ans participé à tous les stages IMAF que ce soit au niveau régional, national ou international, je peux lui affirmer aujourd’hui que je n’ai pas autant de diplômes que cela et que je viens au stage non seulement pour me ressourcer au niveau technique mais aussi et surtout pour entretenir des liens d’amitiés toujours plus forts d’année en année et bien sûr pour signifier notre appartenance à un groupe, une organisation qui à mes yeux a de l’importance.
Te reconnais-tu mon ami ?
Et oui, je n’entend plus très bien, je ne vois plus très bien, mais j’ai une bonne mémoire.

Trait

Récemment, un autre ami gradé également, notamment en Jujutsu, m’a glissé dans l’oreille

“on t’a pas vu beaucoup chuter dans ce stage”

Tout d’abord je voudrais dire bien que je n’ai nullement à me justifier et que ceux qui me connaissent savent que depuis des décennies on m’a toujours vu travailler sur le tatami et que si j’en fait moins maintenant c’est que déjà Antoine Torres Kyoshi et John Gage Senseï me l’ont autorisé et même conseillé et qu’ensuite il faut connaître le parcours et les problèmes de chacun avant d’estimer les raisons qui font qu’ils se comportent de telle ou telle façon, de plus ne soyez jamais certains que vous en ferez plus quand votre tour viendra; je suis sûr de ce que j’ai fait, jamais de ce que je ferai.

Voilà mes amis, et que ce soit clair, aucune animosité, aucun reproche; simplement le moyen d’avancer dans la voie de la sagesse et soyez assuré de mon amitié et même  de mon admiration pour votre travail.

Trait

Sévérité envers soi-même, indulgence envers les autres.

(Confucius)

LogoImaf

KONDÔ Mitsuhiro Sensei

KONDÔ Mitsuhiro Sensei, vous connaissez ?
Tous les pratiquants de la première heure ayant participé au stage IMAF internationaux ont pu apprécier autant la technique que la pédagogie de ce maître d’une simplicité remarquable.

De plus quand vous voyez son historique, c’est évident qu’il a croisé certains personnages qui ont comptés pour le devenir de notre discipline.

C’est notre ami PYC toujours à l’affut de nouvelles fraîches qui nous a signalé cette page dédiée à ce senseÏ pour son anniversaire.

KONDÔ Mitsuhiro Sensei est né dans la préfecture de Yamanashi-ken, Japon, le 22 mai 1934. Le 22 mai 2014, il a fêté son 80e anniversaire. C’est l’occasion de rappeler quelque éléments de la carrière BUDÔ de ce professeur d’arts martiaux titulaire de hauts grade dans plusieurs disciplines martiales:
JUDÔ 9e Dan HANSHI, AÏKIDÔ 7e Dan KYOSHI et KARATÉ-DÔ 6e Dan.

Pour la suite cliquer sur la photo

Ceinture rouge & blanche

image

Stage en Belgique 2001

Kondo

Stage à Exincourt en 1999

Image_005

Stage à Strasbourg en 2005

Merci à lui pour tout ce qu’il nous a apporté non seulement en technique mais surtout pour l’exemple à suivre.

Pour des précisions complémentaires sur l’historique, n’hésitez pas à visiter le site de Claude Falourd

Honneur

Disparition d’un grand du budo

HENRY PLEE NOUS A QUITTES

C’est une bien triste nouvelle, une perte immense dans le paysage martial français que nous devons vous annoncer aujourd’hui.
Le grand Maître Heny Plée s’est éteint ce mardi 19 août 2014, à l’âge de 91 ans.

Étonnant, déconcertant, souvent provocateur, le Maître Plée utilisait sa connaissance historique des Arts Martiaux pour faire méditer le pratiquant et l’aider dans sa voie.

Les anciens se souviendront d’un précurseur ayant fait venir en France les premiers maîtres japonais.
Dès 1955, il fondait le premier Dojo d’Arts Martiaux Japonais à Paris, puis le magasin Budostore, à cette même adresse, au 34 rue de la Montagne-Sainte-Geneviève.

10eme dan de Karaté, 5eme dan de Judo, 3eme Dan d’Aïkido, 1er dan de Kendo et de Bo-jutsu, auteur de nombreux ouvrages, Henry Plée avait consacré sa vie aux Arts Martiaux.

Ayant lu avec intérêt toutes ces chroniques, ayant été à plusieurs reprises au magasin de la Montagne sainte Geneviève, ayant plusieurs de ses ouvrages dans ma bibliothèque et surtout l’historique du taikibudo serait bien maigre si de grand nom ne lui étaient associés tels que Raymond Cocâtre, Hiroo Mochizuki; nous lui devions ce dernier hommage.

Pour en savoir plus :

http://www.henryplee.com/index.htm

Hommage à ce grand du Budo

respect

Stage IMAF-France en Bretagne

STAGE NATIONAL IMAF FRANCE

SAMEDI 07 JUIN 2014

DIMANCHE 08 JUIN 2014

Organisé par :

Kokusai Budoin IMAF FRANCE et AIKIDO PEN AR BED

ESPACE SPORTIF KERVIHAN

29170 FOUESNANT

Fouesnant Bis_06-14_070

Un stage bien sympathique dans ce beau dojo de Fouesnant qui a malheureusement  dû se passer de la présence de notre ami et président Antoine Torres Kyoshi suite à un grave problème articulaire qui l’a immobilisé pendant plusieurs jours.
Tous les responsables présents lui souhaitent bien sûr de retrouver tout son potentiel afin de profiter de sa présence à la rentrée de septembre et notamment pour le stage international en Octobre à Strasbourg.

 

 

 

 

 

 

 

 

  LogoImaf 

 
 Comme vous pouvez le constater le sourire de tous les intervenants se passe de commentaires sur l’ambiance générale du stage.

KARATE AQUITAINE avec Samuel SILVA

AIKIDO BOULAZAC avec Stéphane POTTIEZ

JU JUTSU ALSACE avec Didier OTTMAN

JU JUTSU FINISTERE avec Anthony MOYOU

JU JUTSU COTE D’ARMOR avec Frédéric GUILLAUME

AIKIDO BRETAGNE avec Sébastien GUETON

GUILLAUME ET HERVE du TAIKIBUDO

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A suivre quelques photos d’un cours supplémentaire chez Anthony et Sébastien
 
Anthony 06-14_064 Sébastien_06-14_002

Ambiance et accueil toujours sympathique, que du plaisir à partager et l’envie de renouveler l’expérience

Trait

En espérant revoir un maximum de monde au stage Européen en Octobre

STAGE EUROPEEN
LIEU : C.R.E.P.S.
4 allée du Sommerhof
67035 STRASBOURG ( France)
DATE : Du 24 octobre au 26 octobre 2014

Pour toutes informations :

Antoine TORRES
62 Rue du chenêt
25230 Montbéliard ( FRANCE)
E Mail :  imaf-france@.orange.fr
Fax : 0033 381 94 23 38

Amitié

Stage imaf-France à Boulazac

Stage national  KOKUSAI IMAF France

Le 26 & 27 Avril 2014

Lieu : BOULAZAC (24)

HORAIRE : Samedi           14h à 18h – Dimanche       09h à 13h

Très bon stage multi disciplines dans un cadre très sympathique avec des structures d’entrainements digne des plus grands dojos nationaux.

Un accueil chaleureux qui donne envie de renouveler l’expérience.

Nos représentants ont fait honneur en pratiquant un maximum.

 

Il manque bien sûr Claudette qui est derrière l’appareil photo

bar-argent

Message de Antoine TORRES Kyoshi, président IMAF-France

Bonjour chers amis,

Après un accueil chaleureux en AQUITAINE, même si la météo n’était pas au rendez vous, les organisateurs nous ont offert du soleil.

Je remercie toutes les personnes qui ont participé à la réussite de cette rencontre.

Le 7 et 8 juin c’est une autre jolie région qui nous accueille, la BRETAGNE.

Afin de préparer et d’organiser au mieux le stage en Bretagne.

Pouvez vous me communiquer votre présence à ce stage, si oui participants, grades de votre dojo.

Merci pour votre réponse , négative ou positive , je comprends très bien que nous ne pouvons pas nous déplacer à tous les stages.

STAGE NATIONAL IMAF FRANCE

SAMEDI 07 JUIN 2014

De 13h30 à 17h 30

DIMANCHE 08 JUIN 2014

De 9h à 12h

PRIX : 2 jours 25€ 1 jour 15€

Ce stage est ouvert à toutes les disciplines.

Organisé par :

Kokusai Budoin IMAF FRANCE et AIKIDO PEN AR BED

Adresse du gymnase :

ESPACE SPORTIF KERVIHAN

29170 FOUESNANT

Dragoncool 01